Les hôpitaux devront réserver 60% des lits de soins intensifs aux patients covid à partir du 6 avril

Les hôpitaux devront réserver 60% des lits de soins intensifs aux patients covid à partir du 6 avril

Les hôpitaux généraux et universitaires passeront à la phase 2A à partir du 6 avril pour faire face à la nouvelle montée des contaminations au coronavirus, indique mardi le SPF Santé publique sur son site internet.

La phase 2A signifie que 60 % des lits de soins intensifs doivent être réservés aux patients covid, tandis que, dans les unités non intensives, le nombre de lits libérés pour les patients qui ont contracté le coronavirus doit être quadruplé. Enfin, les soins intensifs doivent s’équiper de 15 % de lits supplémentaires.

Les différents hôpitaux généraux de la province de Luxembourg vont quant à eux passer en phase 2A, dès ce mercredi, face à l’augmentation constante des cas de contaminations au covid, annonce mardi l’intercommunale luxembourgeoise de soins de santé, Vivalia, gestionnaire de ces différents hôpitaux. La capacité d’occupation maximale est quasi atteinte dans la phase actuelle.

« La phase actuelle 1B ne permet plus d’affronter l’afflux des patients, malgré la répartition maximale de ceux-ci entre nos différents hôpitaux », précise Vivalia dans un communiqué. Ce mardi, Vivalia comptabilisait 87 patients covid ; 20 personnes en soins intensifs covid et 67 patients covid en hospitalisation classique.

Seules les interventions chirurgicales urgentes et nécessaires sont assurées

Vivalia indique que ses hôpitaux sont tous à 100 % de taux d’occupation des lits en unité de soins intensifs (USI) covid prévus en phase 1B. « Excepté dans notre site de Marche, le taux de remplissage de nos hôpitaux en patients covid hors USI atteint voire dépasse les 100 % de la capacité d’accueil prévue en phase 1B », ajoute l’intercommunale.

Seules les interventions chirurgicales urgentes et nécessaires et celles pouvant être réalisées en hôpital de jour seront assurées en raison du passage à une nouvelle phase de gestion de crise. L’activité des hôpitaux de jour et les consultations sont modulées Les visites restent aussi toujours interdites dans nos hôpitaux, sauf pour quelques exceptions.

« Vivalia tient plus que jamais à rappeler que seule la vaccination contre le covid nous permettra de sortir de cette crise dont la 3e vague nous arrive actuellement, avec ses nombreux impacts. Le covid tue encore, notamment des jeunes », conclut Vivalia en appelant chacun à se faire vacciner.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous