Insurrection à Washington: des policiers attaquent Trump en justice

Insurrection à Washington: des policiers attaquent Trump en justice

Deux agents de la police du Capitole ont porté plainte contre l’ancien président Donald Trump pour avoir incité au violent assaut lancé le 6 janvier contre l’institution américaine. Un policier était décédé et des dizaines d’autres avaient été blessés lors de cet épisode qui a profondément marqué l’Amérique.

Les deux hommes à l’origine de la plainte, James Blassingame et Sidney Hemby, disent avoir subi des « blessures physiques et psychologiques » lors des affrontements, selon eux fomentés par M. Trump, qui vivait alors ses derniers jours en tant que président et refusait catégoriquement de reconnaître sa défaite face à Joe Biden.

« Les insurgés ont été encouragés par le comportement de M. Trump au cours des derniers mois, qui a conduit ses partisans à croire à ses affirmations fausses selon lesquelles il était sur le point d’être chassé de la Maison-Blanche en raison d’une fraude électorale massive », soulignent-ils dans la plainte déposée devant le tribunal fédéral de Washington.

« La foule insurgée, que M. Trump a chauffé à blanc, encouragé, incité, guidé, aidé et dont il était complice, s’est frayée un chemin par la force face aux plaignants et à leurs collègues, les poursuivant et les agressant », poursuivent-ils.

M. Blassingame, un policier afro-américain qui travaillait depuis 17 ans pour la police du Capitole, dit avoir été blessé à la tête et au dos et souffrir de séquelles psychologiques suite à l’événement. Il dit aussi avoir subi des agressions racistes de la part des partisans de l’ancien président.

M. Hemby, en poste depuis onze ans, a été atteint aux mains et aux genoux après avoir été écrasé contre les portes du Capitole et a reçu des jets de produits chimiques sur le visage et le corps pendant l’assaut.

« L’agent Hemby a normalement un comportement calme mais il a eu du mal à gérer les retombées psychologiques des attaques incessantes », souligne la plainte, qui recense toutes les occasions durant desquelles M. Trump a semblé encourager l’insurrection.

Les deux agents réclament des compensations d’au moins 75.000 dollars chacun ainsi qu’une amende d’une somme non précisée.

 
 
À la Une du Soir.be
  • d-20160924-GA6ATK 2020-11-16 23_08_20
    Société

    La bodycam, un outil très utile à la police encore mal encadré

  • d-20190716-3V2YRK 2019-07-16 18_46_13

    Carte blanche: La transition énergétique sapée par le Traité sur la Charte de l’énergie

  • Prêts à s’envoler, ce jeudi, pour rejoindre la Station Spatiale Internationale. De g. à dr., le Français Thomas Pesquet, l’Américaine Megan McArthur, son compatriote Shane Kimbrough et le Japonais Akihiko Hoshide.

    Espace: bientôt le clap de fin pour l’ISS?

À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous