Une propriété remarquable en vente en région liégeoise (photos)

Dans cet article
Une propriété remarquable en vente en région liégeoise (photos)

Située à quelques encablures de Huy et de Liège, cette vaste propriété offre à la fois du potentiel et beaucoup de charme. On y retrouve en effet un château dont les origines remontent au XVIIIe siècle, mais aussi un vaste parc de plus de 6 hectares, une ferme et de nombreuses dépendances. Plusieurs bâtiments ont été aménagés en habitations, mais le site offre des possibilités très larges. Des travaux et modernisations seront à prévoir, même si l’ensemble est entretenu et a déjà subi plusieurs améliorations.

En quatre points

Par Marie-Eve Rebts

Situation

Cet ensemble immobilier est implanté au cœur d’un terrain d’un peu plus de 6 hectares dans le hameau de Béemont, à Ouffet. La zone compte quelques habitations mais son cadre est campagnard et la propriété profite de belles vues sur le Condroz. On trouve à proximité plusieurs arrêts de bus, desservis notamment par des lignes qui mènent vers Liège et Huy. Les centres de Ouffet et Tinlot accessibles en plus ou moins cinq minutes de voiture possèdent quelques commerces, et l’on retrouve aussi plusieurs écoles à moins de dix minutes. Il faut compter environ vingt minutes pour rejoindre Huy et une demi-heure pour atteindre Liège, alors qu’une nouvelle route permettra bientôt d’accéder plus rapidement à l’autoroute E42.

État général

Le château qui constitue le cœur de la propriété trouve ses premières origines au XVIIIe siècle. Il est agrémenté de cheminées, planchers, dalles de pierre bleue… et de nombreux autres éléments anciens et de caractère. Sa chaudière au mazout a été remplacée en 2009, à peu près au même moment que celle de l’habitation de la ferme. Cette dernière est isolée et possède des châssis double vitrage en bois. L’ensemble est dans un bon état d’entretien et est habitable. La propriété pourra néanmoins profiter de modernisations, et surtout d’aménagements en fonction des projets de ses futurs propriétaires. Les bâtiments nombreux et variés de la propriété ainsi que son vaste parc permettent d’envisager diverses affectations.

Disposition

La propriété rassemble plusieurs habitations, dont la principale se situe dans le château de style régence liégeoise. Il intègre de beaux espaces de réceptions, ainsi qu’une chapelle, un bureau ou encore un total de 7 chambres et 5 salles d’eau. On retrouve au sein des autres bâtiments un appartement dans l’aile centrale, une conciergerie avec deux chambres ou encore diverses pièces fonctionnelles dans l’aile ouest. La ferme accueille quant à elle un logement de 4 chambres en plus de ses nombreux extérieurs : garages, vastes granges, étables, stabulations, etc. Les dépendances sont très nombreuses et de taille variée, et sont complétées par un parc agrémenté de prés, de bois, et d’arbres remarquables.

Prix

Cette vaste propriété est mise sur le marché à 1.700.000 euros. Elle permet de nombreuses possibilités et se prêterait notamment très bien à des activités professionnelles, comme du coworking ou des ateliers.

Prix: 1.700.000€

Par Marie-Eve Rebts

Adresse : Béemont, Ouffet

Surface habitable : environ 1.200 m2 hors dépendances

Chambres : +/- 14

Salles d’eau : +/- 9

Cave : oui

Jardin : oui, terrain 6 ha

État : habitable (rénovations à prévoir)

Garage : oui

PEB : G (château) et F (ferme et conciergerie)

Agence : Comptoir Foncier

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. PHOTONEWS_10873895-002

    Pourquoi il sera très dur de mettre la main sur une PS5 en 2021

  2. Le noyau dur du collectif Wallonie Horeca est bien déterminé à accueillir ses clients dès le 1er mai, malgré les mesures sanitaires décidées par le Comité de concernation.

    Mesures anti-covid: comment Liège est devenue le bastion des insurgés de l’horeca

  3. d-20201027-GJMJ6E 2021-03-28 19_46_34

    Maisons de repos: l’impact bénéfique de la vaccination enfin mesuré

La chronique
  • La chronique Carta Academica: Démocratie et covid: la (dés)union fait la force

    Lors de la première phase du confinement, la dimension collective et rassembleuse des propos de la Première Ministre Sophie Wilmès a été saluée, en contraste avec la rhétorique guerrière maniée par Emmanuel Macron. Depuis octobre 2020, le nouveau gouvernement De Croo a repris à son compte ce credo fédérateur. Sur les réseaux sociaux, sur les sites officiels, sur les ondes, à l’écran, la campagne 1 équipe pour 11.000.000 s’est déclinée dans toutes les langues nationales. Mais après 13 mois de gestion de la crise covid, la Belgique se fissure. Retour sur l’histoire de cette (dés)union.

    1 équipe pour 37 arrêtés ministériels

    Aux antipodes des discours officiels qui misent sur la collaboration entre l’État et les citoyen.ne.s, la gestion du covid s’accompagne d’une approche de plus en plus répressive. D’abord, les...

    Lire la suite

  • La guerre des chefs, ce luxe impayable

    Que reste-t-il, dix jours plus tard, du « sofagate » ? Cette guerre des chefs, exposée cruellement au grand jour, est désastreuse pour l’image de l’Union européenne, et pas qu’aux yeux d’Erdogan et des féministes. Au cours des dix derniers jours, elle a en effet donné le sentiment aux citoyens européens que les patrons de l’UE perdaient une partie de leur énergie et de leur temps à s’observer, à se disputer et à tracer les frontières entre leurs deux fonctions. Exagéré ? Il faudra le prouver car vu du canapé, désormais...

    Lire la suite