Accueil Léna

Comment les épidémies ont façonné les villes

L’urbanisme a longtemps servi des intérêts de santé. Haussmann a élargi les rues, Le Corbusier s’est inspiré des sanatoriums pour révolutionner l’habitat. Avec le covid, ces considérations sanitaires reviennent en force.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

L’histoire des maladies a toujours été intrinsèquement liée à celle de l’urbanisme et de l’architecture. Les épidémies ont contribué à modeler, voire à détruire nos villes pour mieux reconstruire notre habitat, et ce dès l’Antiquité. Car l’aménagement de l’environnement – naturel ou bâti – a toujours fait partie de l’arsenal des réponses, aux côtés des interventions sur le corps et de la pharmacologie.

Ce « façonnage » sanitaire des villes commence à l’Antiquité déjà, sous l’impulsion d’une assertion d’Hippocrate, qui imprégnera les politiques de lutte contre les épidémies au fil des siècles : « Si on est malade seul, c’est parce qu’on a mangé quelque chose de mauvais. Si on est plusieurs à être malades, c’est que l’air est mauvais. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs