Accueil Économie Mobilité

La patronne de la SNCB demande l’abandon du système «fenêtre»

Le système des adultes obligatoirement collés aux fenêtres des trains s’avérera vite ingérable, explique la CEO de la SNCB. Dans une lettre, elle s’adresse au gouvernement fédéral pour soit maintenir la capacité « normale » des trains vers la côte, soit que le politique prenne une mesure d’ordre public claire.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Journée pour le moins paradoxale à la SNCB. L’opérateur ferroviaire a enfin officiellement communiqué les mesures qu’il comptait appliquer pour respecter l’injonction du comité de concertation Covid 19 qui a décrété la diminution du nombre de passagers vers les destinations touristiques (depuis réduites au seul littoral). Avec cette trouvaille (lire par ailleurs) d’obliger les adultes qui montent à bord des trains vers la côte, dès le 3 avril, d’occuper obligatoirement « les places à côté de la fenêtre ». Ce qui, en gros, consiste à diminuer la capacité des trains de moitié.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Raurif Michel, jeudi 1 avril 2021, 17:02

    Comme l'a si bien dit Audiard, " les cons ça osent tout , c'est d'ailleurs à cela qu'ont les reconnais " ! Gilkinet fait partie de cette bande de cons , et peu même en revendiqué le titre de Président, hors concours cela va de soit, car lui, continue et persiste dans cette voie !!! Monsieur le ministre, prenez exemple sur la chancelière allemande !

  • Posté par Joris Michel, jeudi 1 avril 2021, 7:57

    Va-t-elle encore mettre sa démission en jeu?

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs