Accueil Société

Coronavirus: les dégâts collatéraux du renoncement aux soins de santé

Alors que les hôpitaux déprogramment à nouveau les activités non urgentes, une équipe de l’UCLouvain et de la KULeuven dévoile une recherche sur le renoncement aux soins. Elle craint des dégâts collatéraux.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 5 min

Le phénomène n’est pas neuf : le renoncement ou le report de soins est bien connu des experts en santé publique et des mutuelles. Bien connu parce qu’il cache le plus souvent des difficultés financières. Pourtant, le même phénomène est né sous les assauts de la présente crise covid. Avec une différence de taille : ce n’est pas l’argent mais l’offre ou la demande de soins qui a fait défaut.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Papy Mougeot de Cajarc, jeudi 1 avril 2021, 18:22

    À Mr Eric Raspe: “ si on défend la vaccination c'est parce qu'elle est une arme particulièrement efficace contre les maladie virales.” Vous avez raison par là. Vacciner c’est une des bonnes options. Mais il faut toujours explorer des alternatives au vaccin, des différents traitements. Mais c’est déjà une bonne chose si on arrive à vacciner les personnes âgées et fragiles avant juin. Le personnel des hôpitaux va pouvoir enfin respirer.

  • Posté par Raspe Eric, jeudi 1 avril 2021, 23:33

    "il faut toujours explorer des alternatives au vaccin" dites-vous. C'est ce qui est fait. La déxaméthasone est maintenant administrée dans le traitement de base. Et pour les délirants du complot BigPharma, elle ne coûte rien. Elle n'en réduit pas moins l'utilité des vaccins. A plus longue échéance, au moins un antiviral prometteur est en essai clinique dont les résultats sont attendu pour la fin de l'année. Mais en médecine, on prend d'abord les fruits à portée de main. Quatre vaccins sont sûrs, efficaces, approuvés maintenant et accessibles à un prix acceptable (du moins si les firmes sont à la hauteur de leurs engagements). A priori, grâce surtout à Pfizer, les personnes âgées et fragiles seront vaccinées en mai. Mais si les plus jeunes suivent l'exemple des décérébrés du bois de la Cambre, on augmentera la circulation du virus d'un facteur 10 et les hôpitaux seront saturés de patient plus jeunes.

  • Posté par Van Damme Jean, jeudi 1 avril 2021, 12:13

    Ce n'est pas depuis la Covid qu'il est quasi impossible d'avoir un rendez-vous dans un délai raisonnable quel que soit le spécialiste.

  • Posté par burnotte Michel, jeudi 1 avril 2021, 8:58

    Sans compter que d'après certains scientifiques et médecins, la baisse de nos défenses immunitaires naturelles due à la vaccination pourrait entraîner une montée des cancers latents. Apparemment, du coté de nos "experts", aucune recherche dans cette direction. Plutôt se taire et étouffer. curieux cette société en autodestruction. Huber Reeves en parlait déjà dans les années 80. J'avoue que je pensais que c'était pour les générations suivantes et voila que nous en sommes les témoins directs.

  • Posté par Raspe Eric, jeudi 1 avril 2021, 15:42

    Et l'antivax primaire, la femme du mari de ma première nourrice prétendait que la terre était plate et que c'est à cause de cela qu'elle a attrapé le cancer parce qu'elle est passé du mauvais côté et que cela a affaibli son métabolisme énergétique et ses défenses épigénétiques. Vous l'achetez où la mauvaise herbe. Parce que quand elle brule, c'est fort! Il n'y a jamais eu de lien établi entre vaccination et cancer. Chaque jour, vous êtes confronté à de nouveaux pathogènes auquel votre système immunitaire réagit. Ce n'est pas un antigène que l'on vous injecte en plus qui l'épuisera!. Par contre, sa vigueur décroît en effet avec l'âge, comme beaucoup de chose d'ailleurs. Il laisse plus de champs aux cellules tumorales de se développer. Ceci-dit, les thérapies innovantes les plus prometteuses dans le traitement du cancer sont justement les immunothérapies qui contrecarre cette faiblesse. Pas vraiment dans le sens de vos élucubrations.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs