La valeur du noyau des Diables rouges a baissé de plus de 100 millions depuis la Coupe du monde

Belga
Belga

Nº1 mondiale, la Belgique compte en ses rangs des joueurs de classe mondiale. Nombreux sont les Diables qui évoluent dans de grands clubs issus des 5 plus grands championnats d’Europe, du Real Madrid en passant par Manchester City, l’Inter Milan, Naples ou encore le Borussia Dortmund.

Les Diables ont toutefois vu leur valeur marchande sérieusement diminuer depuis la Coupe du Monde 2018. Cette diminution est assez flagrante en se basant sur les chiffres du site spécialisé Transfermarkt.

Si on reprend les 28 joueurs présélectionnés par Roberto Martinez pour la Coupe du Monde en Russie et une sélection de 28 joueurs les plus régulièrement repris par le coach fédéral ces derniers mois (et en tenant compte notamment du fait qu’Eden Hazard et Axel Witsel sont disponibles), on passe d’une valeur estimée en 2018 à 795,75 millions d’euros à une valeur trois ans plus tard de 693,1 millions d’euros, soit une différence d’un peu plus de 102 millions d’euros.

Cela s’explique notamment en partie par la sérieuse diminution de la valeur estimée sur le marché des transferts de joueurs tels qu’Eden Hazard qui passe de 110 à 40 millions en trois ans ou encore Kevin De Bruyne, de 150 à 100 millions en 2021. Les augmentations des valeurs de joueurs comme Youri Tielemans ne permettent pas de compenser les baisses des éléments clés au sein du noyau des Diables rouges.

L’équipe nationale belge vieillit également et rares sont ceux qui ont vu leur cote nettement augmenter sur les trois dernières années. Au sein de la nouvelle génération, Yari Verschaeren, Leandro Trossard et Jérémy Doku devraient voir leur valeur prendre de l’ampleur, surtout s’ils participent à l’Euro 2020 et qu’ils s’y distinguent de surcroît.

Les valeurs estimées des Diables rouges selon Transfermarkt :

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous