Frank Vandenbroucke «pas impressionné» par les mesures covid jugées illégales

Frank Vandenbroucke (Vooruit, ex-SP.A), ministre fédéral de la Santé.
Frank Vandenbroucke (Vooruit, ex-SP.A), ministre fédéral de la Santé. - Photo News

Mercredi, le tribunal de première instance de Bruxelles a ordonné à l’Etat de mettre fin aux mesures exceptionnelles prises dans le cadre de la pandémie, et ce dans les 30 jours. Une astreinte de 5.000 euros par jour sera due si l’Etat ne se conforme pas à la décision.

Dans un entretien accordé à De Morgen, Frank Vandenbroucke (Vooruit, ex-SP.A) s’est dit « pas impressionné » par cette décision. Le ministre de la Santé admet cependant que la situation est de plus en plus difficile pour les citoyens: « Je sais que c’est exténuant et que tout le monde en a assez. Mais il faut se mettre à la place des gens qui travaillent dans les hôpitaux. Ce qu’ils font est épuisant. Il en est de même pour les généralistes. » Et de rappeler : « Il faudra appliquer les mesures strictement. Aussi bien collectivement qu’individuellement. Cela ne fonctionnera pas autrement. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous