Tour des Flandres : pour Wout van Aert «ce ne sera pas simple si Deceuninck est au même niveau qu’à l’E3»

Wout van Aert
Wout van Aert - Photo News

« Le Tour des Flandres sera la dernière course pavée avant le mois d’octobre après le report de Paris-Roubaix», a déclaré Van Aert jeudi. «Je me suis entraîné sur la Moskenstraat mercredi. Ce n’était pas une coïncidence mais un passage obligatoire pour ajouter de la difficulté au parcours d’entraînement.»

Le coureur de Jumbo-Visma sera donc un des trois grands favoris pour la victoire à Audenaerde dimanche aux côtés de Mathieu van der Poel et Julian Alaphilippe.

«Je suis un des favoris mais pas le grand favori. J’ai gagné Gand-Wevelgem mais cette course n’est pas comparable au Tour des Flandres», a ajouté Van Aert. «Dans les autres courses, différents coureurs ont montré qu’ils roulaient à un très haut niveau. Je pense notamment à ceux de Deceuninck-QuickStep. Ce que j’ai remarqué, c’est que le final des dernières grandes courses a démarré très vite. Même si, le ’Ronde’ est beaucoup plus difficile que E3 Harelbeke ou Gand-Wevelgem.»

«Si Deceuninck-Quick Step est au même niveau qu’à l’E3 Harelbeke, ce ne sera pas simple. Je ne dois cependant pas adapter ma course sur cette équipe. Le ’Ronde’ est une course difficile et il est donc plus réaliste que le groupe de tête sera formé par la sélection naturelle. Je veux en faire partie et j’espère que j’aurai encore des équipiers autour de moi», a conclu Van Aert.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous