Voyages vers la Côte: la SNCB demande «un effort collectif»

Voyages vers la Côte: la SNCB demande «un effort collectif»
Belga

Un effort collectif sera indispensable pour surmonter cette frustration et cette tristesse dans l’esprit des voyageurs en ces circonstances. La SNCB demande donc à tous d’agir dans un même sens pour que le trafic ferroviaire puisse continuer à fonctionner en toute sécurité, tant pour les voyageurs que pour le personnel de l’entreprise », a indiqué jeudi la SNCB dans un communiqué, en réaction à l’instauration de la mesure fédérale concernant les voyages vers la mer uniquement côté fenêtre.

A partir de ce week-end, les voyageurs qui se rendent à la Côte durant les vacances de Pâques devront s’installer uniquement côté fenêtre à moins qu’ils soient âgés de moins de 12 ans. Dans une lettre adressée au gouvernement, la patronne de la SNCB Sophie Dutordoir a estimé que cette mesure était ingérable. Elle menace même de stopper le trafic ferroviaire vers la Côte. Elle demande au gouvernement, soit d’autoriser la SNCB à mobiliser la totalité de sa capacité nominale de transport, par la levée du contingentement pour les destinations touristiques, soit de limiter strictement les déplacements en train vers la Côte. Sans cela, elle agite l’option d’une mise à l’arrêt du trafic vers les destinations visées.

Le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne a confirmé dans l’émission De Ochtend sur Radio 1 que le gouvernement soutient toujours cette mesure.

« Depuis le début de la crise corona, la SNCB utilise le maximum de toutes ses ressources pour transporter les voyageurs dans les meilleures conditions de sécurité et canaliser les flux. La SNCB continuera à le faire, ainsi que d’implémenter toutes les mesures permettant de limiter la capacité à bord des trains », explique encore la SNCB dans le communiqué.

« Mais la SNCB a aussi le devoir d’avertir des conséquences de l’arrivée de milliers de voyageurs dans nos gares lors de journées ensoleillées, qui pourraient être finalement confrontés à l’impossibilité de se rendre à la Côte en train, alors qu’il est permis de voyager où l’on veut en Belgique. La SNCB continuera à faire le maximum d’efforts pour canaliser ces flux, mais elle ne pourra évidemment pas le faire seule dans ces situations », ajoute la compagnie.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous