Accueil Société

12.000 dossiers judiciaires en retard mettent en danger la zone 30 à Bruxelles

Le passage de Bruxelles en zone limitée à 30 km/h n’est donc pas applicable dans les faits car la justice est engorgée.

Temps de lecture: 1 min

Le parquet de Bruxelles dispose de 12.000 dossiers de roulage en attente d’être fixés devant le tribunal de police, soit l’équivalent de huit mois d’audiences ininterrompus, écrit vendredi L’Echo.

Le passage de Bruxelles en zone limitée à 30 km/h n’est donc pas applicable dans les faits car la justice est engorgée.

Une circulaire du parquet de la capitale prévoit d’ailleurs actuellement, et jusqu’au 2 mai, une vitesse maximale tolérée de 46 km/h.

La raison principale de cette situation est la crise du coronavirus, qui a poussé à diviser par deux ou trois le nombre de dossiers pris au tribunal.

Il est cependant à noter que 95,5 % des dossiers de roulage ne doivent plus passer par le parquet mais par le système « Crossborder » d’automatisation des amendes routières.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Eric Gillot, vendredi 2 avril 2021, 18:23

    Ça m'arrange. Les chauffards engorgent les tribunaux, les fêtards de la Cambre (ou du commissariat de Molenbeek) itou. Pour ma fraude fiscale, en 2026, il y aura prescription. C'est bien, parfait, de toute façon le ministre de la justice a dit qu'on ne devait pas se préoccuper des décisions de justice.

  • Posté par VERDOODT-COLART Jean-Marie, vendredi 2 avril 2021, 17:30

    N'avait-elle pas dit dans une interview au Soir que les sanctions n'interviendraient qu'en troisième lieu après la sensibilisation et les modifications de l'infrastructure ? Et déjà plus de 12.000 dossiers en retard, belle promesse comme d'habitude !

  • Posté par Philippe Pasman, vendredi 2 avril 2021, 10:59

    vive écolo!

  • Posté par Philippe Pasman, vendredi 2 avril 2021, 10:56

    vive écolo!

  • Posté par Sergeant Philippe, vendredi 2 avril 2021, 10:09

    On prend des décisions politiques sans en mesurer l'impact. Judiciaire d'abord, puisqu'ils ne se sont pas rendu compte que cela allait engorger/asphyxier les tribunaux. Environnementale ensuite, car - expérience faite - rouler à 30 km/h. oblige à rouler en deuxième vitesse, soit avec un compte-tours à 2.300. Alors qu'à 50 km/h., on est en troisième, avec un compte-tours à 1.900... Cherchez l'erreur...

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko