Accueil Les racines élémentaires

Les Racines élémentaires de Sammy Mahdi: «Je pense être la preuve que le melting-pot est possible»

De Watermael-Boitsfort, Moerbeke-Waas à Bassorah, le parcours d’un jeune homme belge, fils d’exilés qui fait de la politique mais rêve d’écrire un roman.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 11 min

Les racines de Sammy Mahdi ? Tout est dans cette photo si simple et si forte à la fois que le fils de Claudine et Hussein, aujourd’hui secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration, partage pour la première fois publiquement. Y figurent ensemble ses grands-parents maternels, Flamands de Moerbeke-Waas et paternels, Irakiens de Bassorah, comme une métaphore intime de la mission « casse-gueule » de leur petit-fils : le vivre ensemble.

Vous ne seriez pas devenu ce que vous êtes si…

Si je n’avais pas eu mes parents – Claudine, exilée de Flandre-Orientale, et Hussein, exilé d’Irak –, qui m’ont donné les valeurs que je porte. Leur trajet a fait ce que je suis devenu.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par Pierre Lison, mercredi 7 avril 2021, 12:49

    Bravo Monsieur ! Mais vous prouvez simplement que l'exception confirme la règle … Désolé.

  • Posté par Albin S. Carré, dimanche 4 avril 2021, 11:47

    Ces propos et aussi ce parcours illustrent combien l'éducation est essentielle et tout particulièrement celle des parents dont la tâche est d'élever leurs enfants. C'est pourquoi, les candidats à l'immigration devraient être impérativement tenus d'acquérir des connaissances dont au moins une langue nationale, de découvrir les lois et usages à respecter, l'histoire européenne, les lumières, etc... pour que leurs demande puisse être prise en compte. Chacun sait que les problèmes posés par les "étrangers" sont en fait ceux de l'illettrisme, de l'absence de suivi scolaire et culturel et de la vie en ghetto communautaire qui entrave fortement toute fusion dans la société européenne. Le soi-disant regroupement familial est une catastrophe qui contribue largement à entretenir ce niveau d'éducation médiocre délivrée aux enfants. Lorsque l'on arrange un mariage avec un homme ou une femme illettrée issu ou issue d'un trou perdu, les enfants nés de celui-ci ont de bien maigres chances de trouver une place dans la société.

  • Posté par Albin S. Carré, dimanche 4 avril 2021, 11:49

    " leurs demandes puissent être prises en compte"

  • Posté par Deckers Björn, dimanche 4 avril 2021, 11:39

    Jean Luc, ça fonctionne dans les deux sens l'intégration. Quand Samy Mahdi raconte les humiliations des moniteurs de football ("sales marocains"), ou les contrôles de policiers au faciès, ce n'est pas un rebeau vénère qui parle, mais un "intégré" qui a réussi. Si nous voulons qu'ils fassent un effort, c'est à nous aussi d'en faire un, et il y a de la marge!

  • Posté par Jean Luc, mardi 6 avril 2021, 11:12

    Des efforts, il y a 50 ans que nous en faisons. Allez l'expliquer à Molenbeek.

Plus de commentaires

Aussi en Les racines élémentaires

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs