Accueil Société

«Des faits inacceptables»: Alexander De Croo condamne les événements du bois de la Cambre

Le déroulé de la journée d’hier n’a pas manqué de faire réagir les hommes et femmes politiques du pays.

Temps de lecture: 3 min

Plusieurs dizaines de policiers, sept chevaux de la police et huit manifestants ont été blessés jeudi lors de l’évacuation du bois de la Cambre, selon le dernier bilan de la soirée donné par la porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles Ilse Van de Keere. Il y a eu en outre 22 arrestations, dont 18 administratives et quatre judiciaires. Un bilan définitif sera communiqué vendredi en fin de matinée.

Le déroulé de la journée de ce jeudi au bois de la Cambre n’a pas manqué de faire réagir nos hommes et femmes politiques.

Le Premier ministre, Alexander De Croo, s’est d’ailleurs exprimé sur le sujet. « Ce qui s’est passé hier soir au bois de la Cambre est totalement inacceptable. La pandémie de coronavirus qui s’éternise exige beaucoup de nous tous, y compris des jeunes. Mais les règles ont leur raison d’être et elles s’appliquent à tout le monde.

Rien ne peut justifier un tel comportement. Certainement pas à un moment où les hôpitaux se remplissent et où tous les acteurs de la santé se démènent jour et nuit pour trouver des lits et prodiguer des soins vitaux. Suivre les règles maintenant est une marque de respect pour le personnel soignant et combiné à la vaccination, ouvrira la voie à des jours meilleurs. »

« La solidarité d’aujourd’hui est la clé de la liberté de demain », a-t-il conclu.

Ce matin, le bourgmestre de la Bruxelles, Philippe Close, a expliqué au micro de la RTBF que « les gens doivent pouvoir prendre l’air, je veux qu’ils puissent profiter des parcs. On a fait des préavis, on s’est montré en nombre et on a demandé de se disperser. Ça a mis beaucoup de temps ; ceux qui étaient encore là au moment où la police a commencé les arrestations savaient qu’il y avait un problème. »

« Ça dépassait le cadre de ce qui pouvait être accepté. Je ne tolérerai pas qu’on caillasse la police », explique le bourgmestre de Bruxelles, pour qui les rassemblements d’hier sont « une vraie gifle pour le personnel soignant ».

Un conseil communal extraordinaire

Du côté de l’opposition, notamment dans les rangs du MR, on pointe le fait que « la Ville de Bruxelles aurait dû filtrer les principales entrées du Parc en rappelant, bien avant, que ce faux festival n’était évidemment pas autorisé ».

« Je regrette la gestion du bourgmestre de l’événement au bois de la Cambre ainsi que les incidents qui l’ont suivi. Philippe Close avait été prévenu lors du dernier conseil communal, lundi dernier de tout faire pour éviter un tel rassemblement de masse et à haut risque. Nous constatons que l’ampleur de la manifestation a été une fois de plus totalement sous-estimée », affirme David Weystman, chef de groupe MR à la Ville de Bruxelles.

« En concertation avec CDH et le CD&V, nous demandons la tenue d’un conseil communal extraordinaire afin d’interpeller le bourgmestre de la Ville. Je veux comprendre pourquoi les principales entrées au bois de la Cambre n’ont pas été filtrées. Cela aurait envoyé un message clair à la population, protégeant les promeneurs et garantissant ainsi le respect des mesures sanitaires.

« Nous souhaitons évidemment témoigner de notre soutien à la police qui fait un travail difficile dans ce contexte. La violence à leur égard n’est pas acceptable ! »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

102 Commentaires

  • Posté par Benjamin Bougerol, lundi 5 avril 2021, 14:33

    C'est pas moi c'est les autres. Commencez par vous bouger le cul. C'est inacceptable d'être toujours pas avancé dans la campagne de vaccination et obligé de reconfiner le pays. La terrible succession de preuves de votre incompétences fait se noyer toute acceptabilité de vos mesures. Ce n'est pas un problème que du bois de la Cambre, ça a lieu partout dans le pays, et plus généralement en Europe. Vos mesures sont devenues inacceptables. Balayez devant votre porte, excusez vous, prenez vos responsabilités.

  • Posté par STORDIAU Pierre, lundi 5 avril 2021, 15:00

    "Confinement " et "Vaccination" sont INDISSOCIABLES ! Et il ne sert à RIEN de vous lamenter comme vous le faites ! Se contenter de "dénoncer" comme vous faites ... n'est pas une option !

  • Posté par STORDIAU Pierre, lundi 5 avril 2021, 12:47

    " CONFINEMENT " et " VACCINATION " sont les deux membres de l''équation hyperbolique constante de cette pandémie. Vous ne pourrez réduire l'une ... qu'en augmentant l'autre; et vice-versa; ... si vous voulez garder leur produit CONSTANT . Étonnant que ce ne soit pas compris par nos intellectuels en herbe ! Je récuse l'usage de la matraque contre nos chères "têtes blondes" ; par contre une bonne "douche froide" et bien GLACÉE des autopompes, devrait être la juste réplique à ces jeunes potaches , propagateurs de virus ! On sait que la vaccination est trop lente pour pouvoir réduire le confinement … mais RIEN ne justifie de faire débarquer les malades ordinaires en mettant la pression sur nos hôpitaux déjà en « Phase 2a » … et nos soignants EPUISES !!

  • Posté par STORDIAU Pierre, mardi 6 avril 2021, 0:36

    Madame (ou monsieur) l'anonyme " T.M. "; sachez que dans les bonnes familles ... on ne répond pas aux inconnus ; et encore moins à ceux qui n'ont pas le COURAGE de leurs opinions (ou de leur sexe ?) !

  • Posté par T. M., lundi 5 avril 2021, 16:53

    Monsieur Stordiau, vous devriez sans aucun doute faire preuve de modestie... Dans l'histoire de l'humanité, aucune autre pandémie n'a sucité autant de mesures liberticides et de médiatisation culpabilisante, c'est un fait. Et pourtant, ce n'est ni la première, ni la plus virulente. Elle intervient juste dans un contexte oùl'Homme (avec un grand H) éprouve des difficultés à accepter qu'il ne puisse tout contrôler. Selon Wikipédia ; La grippe espagnole, de 1918 à 1920, a été l'une des pandémies les plus mortelles de l'histoire de l'Humanité, avec de 20 à 40 millions de morts (80 à 100 millions d'après des réévaluations récentes) Les grippes pandémiques suivantes furent plus modérées : la grippe asiatique en 1957 (2 millions de morts) la grippe de Hong-Kong en 1968 (4 millions de morts), la grippe russe de 1977, et la grippe A(H1N1) de 2009. Avons-nous connu un tel amballement ? Assurément, non ! Certes, il est essentiel que toutes les personnes à risque se protègent, que toutes les personnes malades puissent être soignées dans les meilleures conditions possibles. Cependant, nous ne pouvons plus tolérer que cela se fasse au détriment de l'épanouissement et de l'équilibre de tous les autres pans de notre société et en particuliers de notre jeunesse qui, de surcroît, paiera un lourd tribu pour rembourser les sommes colossales consacrées à la lutte contre la saturation de nos hôpitaux...

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko