Vincent Kompany: «Vercauteren a été important dans ma carrière de joueur et de coach»

Vincent Kompany: «Vercauteren a été important dans ma carrière de joueur et de coach»
Belga

La parenthèse internationale s’étant refermée, le championnat de Belgique reprend ses droits ce samedi. Dont la course aux Playoffs 1 où Anderlecht espère bien se faire une place in extremis. Les Mauves devront être performants face à l’Antwerp, Bruges et Saint-Trond. Avec en premier lieu un déplacement peu évident au Bosuil. « On est impatient d’affronter l’Antwerp, clame Vincent Kompany. On a récupéré une équipe au complet et des joueurs qui ont repris confiance durant la trêve internationale. On a encore trois matchs et plus vraiment de droit à l’erreur. On n’est pas favori mais on fera tout pour gagner. Comme à chaque fois. Ce sera tactiquement intéressant. On devra trouver la solution face à un bloc défensif tout en faisant attention aux reconversions de l’Antwerp et à sa puissance physique. »

Une rencontre importante et particulière avec des retrouvailles avec Frankie Vercauteren qui avait entamé la saison comme T1 du RSCA. « C’est une personne importante pour moi, affirme l’ancien joueur de City. Mes débuts comme joueur, c’était avec lui. Mes débuts comme coach, c’était avec lui. Je lui suis reconnaissant. Malgré le constat et le passé, Frankie a été important dans ma carrière sportive. »

Une référence à la fin de leur collaboration au cœur de l’été et le départ surprise de Vercauteren. « Il faut tout remettre dans son contexte, relativise Kompany. On savait tous les deux que je deviendrais T1 à un moment ou à un autre. C’est pour cette raison que je suis revenu à Anderlecht. À ce moment-là, il fallait de la clarté dans le club et la date de mes débuts comme T1 a été avancée. J’ai fait cela pour Anderlecht. N’oubliez pas que j’ai lâché l’Euro pour devenir entraîneur. Ce n’était pas un choix facile. »

Un passé commun qui aura pour conséquence que les deux hommes auront bien du mal à surprendre le coach d’en face lundi. « On peut facilement s’imaginer ce que chaque entraîneur dira dans son vestiaire avant le match, indique Kompany. On peut tenter de surprendre l’autre mais davantage en changeant certains détails. Mais sans sous-estimer l’importance des automatismes. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous