Coronavirus - La Ville de Namur débloque deux millions d'euros pour les secteurs touchés par la crise

Un montant de 1,5 million d'euros est consacré à des primes directes aux indépendants locaux durement touchés, notamment en fonction de leurs codes NACE. S'ajoutent 180.000 euros pour la jeunesse et l'aide à la jeunesse dont 100.000 euros pour la lutte contre la déscolarisation dans les quartiers sociaux. Les autres aides sont les suivantes: 120.000 euros pour les clubs et acteurs sportifs, 100.000 euros pour la culture et l'événementiel, en ce compris la danse, 50.000 euros pour les acteurs oeuvrant contre les violences intrafamiliales, 50.000 euros pour le soutien numérique aux aînés, 30.000 euros pour les acteurs du tourisme et 30.000 euros pour l'aide alimentaire. Le CPAS est, par ailleurs, chargé de mener de nouvelles actions contre la pauvreté infantile.

En pratique, les indépendants éligibles ont droit à une prime de 2.000 euros. Celle-ci vise essentiellement l'horeca, les coiffeurs, les métiers de contact, le secteur événementiel et les voyagistes. Les petits commerces et hébergements touristiques sont également concernés. Pour les cafés, bars, microbrasseries et discothèques, la prime est augmentée à 3.000 euros.

Le règlement relatif à l'octroi de ces primes sera soumis au conseil communal du mois d'avril. Les dossiers de demande de prime devront être introduits à partir du 1er mai et jusqu'au 15 juin auprès de la Ville de Namur. Le mécanisme des primes et son articulation comme règlement communal ont été concertés avec l'UCM, précisent les autorités communales.

"Ces deux millions d'euros s'ajoutent aux 8,6 millions du plan de relance communal déjà décidé en octobre dernier et aux 2,6 millions d'exonérations de taxes et redevances diverses, ce qui fait un total de plus de 13,3 millions d'euros d'aides communales pour accompagner au mieux les Namurois dans cette crise", a encore souligné le bourgmestre de la capitale wallonne, Maxime Prévot (cdH).

En sus, et toujours afin d'aider les commerçants locaux, il sera proposé au prochain conseil communal de postposer diverses mesures au 1er juin 2022.

Il s'agit des dispositions qui devaient entrer en vigueur ce 1er juin 2021, à savoir la mise en conformité des terrasses ou encore l'interdiction des appareils de chauffage en terrasse.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous