Eden Hazard, cause toujours ça l’intéresse…

Eden Hazard
Eden Hazard - Photo News

Nouvelle illustration ce vendredi. Eden Hazard a surpris tous les observateurs en participant à l’entraînement des Madrilènes. Comme si le voyage éclair effectué en Belgique à l’occasion du dernier rassemblement des Diables rouges l’avait requinqué.

En conférence de presse, Zinedine Zidane a affirmé qu’il « se sentait bien »… un discours tenu maintes fois ces derniers mois, suivi de chutes et de rechutes. Entre méfiance et confiance, les cœurs balancent donc en attendant le prochain épisode…

Aujourd’hui, c’est forcément l’optimisme qui prend (légèrement) le dessus. Assez pour relancer les éternelles questions : va-t-il donc finalement disputer cet Euro avec les Diables ? Est-il enfin de retour pour de bon ? Autant d’interrogations auxquelles le principal intéressé a compris qu’il ne servait à rien de répondre ou même évoquer.

Depuis ses 30 ans, en janvier dernier, le joueur belge n’a plus accordé d’entretien et s’est montré bien discret, voire carrément muet sur les réseaux sociaux. Le numéro 7 du Réal Madrid laisse le soin aux autres de se montrer sceptique ou confiant au sujet de son avenir.

Pour les uns, le dilettantisme affiché depuis le début de sa carrière lui joue de mauvais tours. Pour d’autres, la malchance et la poisse vont bien s’arrêter un jour et Eden Hazard reviendra plus fort (ou au moins aussi fort) qu’avant.

Bref, cause toujours ça l’intéresse. Les critiques et les avis divers glissant sur la cuirasse de son indifférence médiatique.

Les déboires vécus par le capitaine des Diables rouges attristent aussi bien ses équipiers que ses adversaires. On ne peut, en effet, pas rester insensible devant tant de contrariétés endurées avec une cruelle régularité par un tel génie. Il est évident qu’un Euro privé d’un joueur comme lui n’aurait pas la même saveur et Il faut bien l’admettre, que le numéro 10 de la Belgique porté par son frère Thorgan Hazard ou par Romelu Lukaku, comme ce fut le cas en République tchèque, n’a pas le même attrait.

Même si cela ne sert à rien, et bien oui cher Eden, on continuera à se réjouir à chaque retour et à s’inquiéter à chaque accroc.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous