Erling Haaland rejoindra-t-il Manchester City ? Pour Pep Guardiola, c’est non

Erling Haaland rejoindra-t-il Manchester City ? Pour Pep Guardiola, c’est non

Trois mois avant son ouverture, le marché des transferts est déjà en ébullition avec le dossier Erling Haaland. Son agent Mino Raiola ainsi que son père font des repérages auprès des grands clubs susceptibles de vouloir engager l’attaquant norvégien. Après l’Espagne jeudi pour prendre le pouls à Barcelone et à Madrid, leur jet privé s’était posé vendredi en Angleterre pour voir du côté de Chelsea et Manchester City notamment selon la presse locale. Ça tombe bien : ce même jour, Pep Guardiola, l’entraîneur des Skyblues, était en conférence de presse où il a forcément été interrogé sur le sujet. Sa réponse en a étonné plus d’un.

« Avec ces prix, nous n’achèterons aucun attaquant », a clamé le coach catalan. « C’est impossible. Nous ne pouvons pas nous le permettre. Tous les clubs ont des difficultés financières et nous ne sommes pas une exception. Je ne sais pas ce qui va se passer. Aujourd’hui, il y a plus de chances pour que nous n’achetions aucun attaquant pour la saison prochaine. »

Le Borussia Dortmund n’est pas vraiment vendeur d’Haaland, dont le contrat court jusqu’en 2024. Si le club allemand lâche finalement sa pépite, ce ne serait pour pas moins de 150 millions d’euros. Une somme trop importante donc selon Guardiola, qui préfère compter sur son effectif actuel pour remédier au départ de sa légende Sergio Aguero en fin de saison. « Aguero est irremplaçable. Trouver un nouveau joueur capable de faire la même chose que lui en termes des chiffres ? Impossible ! En termes d’importance pour le club ? Impossible. »

La porte est-elle vraiment fermée pour Haaland ? Peut-être seulement pour cet été. Une chose est sûre : le Norvégien sera à Manchester dans trois jours puisque Dortmund se déplace à City mardi en quarts de finale aller de la Ligue des champions.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • belgaimage-174934567-full

    Par Jonas Bernard

    Standard

    Le Standard doit absolument retrouver la recette!

  • Une saison particulière pour le Buffalo.

    Par Christophe Caulier

    Standard

    Laurent Depoitre préface la rencontre au Standard: «Le perdant pourra oublier l’Europe...»

  • Image=d-20190502-3TP7LU_high

    Par Propos recueillis par Xavier Thirion

    Anderlecht

    Patrick Goots: « Se priver de Refaelov, c’est se tirer une balle dans le pied »

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous