Accueil Monde Europe

Vaccin AstraZeneca: 7 décès à la suite de caillots sanguins au Royaume-Uni

Les Pays-Bas ont décidé de suspendre le vaccin pour les moins de 60 ans.

Temps de lecture: 3 min

Sept personnes ayant reçu le vaccin anti-Covid AstraZeneca sont décédées de caillots sanguins au Royaume-Uni, sur un total de 30 cas identifiés jusqu’ici, a indiqué samedi l’agence britannique du médicament (MHRA).

Sur les 30 cas enregistrés jusqu’au 24 mars inclus, « sept malheureusement sont décédés », a indiqué la MHRA dans un communiqué transmis à l’AFP.

Le régulateur a précisé avoir reçu, à cette date, les signalements de 22 cas de thromboses veineuses cérébrales et de huit autres cas de thromboses associées à un déficit de plaquettes, sur un total de 18,1 millions de doses administrées.

À lire aussi Mélange de vaccins, troisième dose…: les différentes stratégies face à la menace des variants

« Notre examen approfondi sur ces signalements se poursuit », a indiqué la directrice de la MHRA, June Raine, dans le communiqué, précisant qu’aucun cas similaire n’avait été signalé pour le vaccin Pfizer/BioNTech.

« Les avantages du vaccin AstraZeneca pour prévenir l’infection au Covid-19 et ses complications continuent d’être largement supérieurs aux risques et le public devrait continuer à recevoir le vaccin quand il est invité à le faire », a-t-elle ajouté.

En publiant jeudi un avis sur les effets secondaires des vaccins administrés dans le pays, la MHRA avait indiqué que « le risque d’avoir ce type de caillots sanguins est très faible ».

Plus généralement, « le nombre et la nature des effets indésirables signalés jusqu’ici ne sont pas inhabituels comparés à d’autres types de vaccins utilisés couramment », selon elle.

Le vaccin AstraZeneca, développé avec l’université d’Oxford, fait l’objet de suspicions dans plusieurs pays après des cas graves de formation de caillots sanguins, certains ont décidé de ne plus administrer ce vaccin en dessous d’un certain âge.

Suspension aux Pays-Bas

Les Pays-Bas ont ainsi annoncé vendredi suspendre temporairement les injections de ce produit pour les moins de 60 ans, à la suite d’une décision similaire prise mardi en Allemagne. Ils ont emboîté le pas au Canada et à la France (55 ans), la Suède et la Finlande (65 ans).

Mi-mars, le gendarme européen du médicament (EMA) avait jugé que le vaccin AstraZeneca était « sûr et efficace » et qu’il n’était « pas associé » à un risque plus élevé de thrombose. Il avait précisé mercredi n’avoir trouvé aucun facteur de risque spécifique tels que l’âge, le sexe ou les antécédents médicaux.

À lire aussi Le vaccin AstraZeneca jugé «sûr» par l’Agence des médicaments

Pays le plus endeuillé d’Europe avec près de 127.000 morts, le Royaume-Uni a déployé une des campagnes de vaccination contre le coronavirus les plus avancées au monde, avec plus de 31,3 millions de premières doses et près de cinq millions de secondes doses déjà administrées depuis début décembre.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

65 Commentaires

  • Posté par Belecotec bernard, dimanche 4 avril 2021, 20:34

    7 décès possibles, dus au vaccin, contre 127.000 décès dus à la covid: le vaccin reste largement gagnant, même si c'est toujours insupportable individuellement. Mais il y aura aussi 4 morts ce Week-end suite aux accidents de voitures, (ou de train qui vous tombe dessus), et personne ne pense à renoncer à son précieux véhicule, même pas les motards qui ne font que du tourisme, et paieront malheureusement un lourd tribut.

  • Posté par Papy Mougeot de Cajarc, dimanche 4 avril 2021, 16:28

    Cher Monsieur Leman Bernard, vous l'avez si bien dit. La vie passe comme une balle. Je suis tout à fait d'accord avec vous : nous ferions mieux de profiter de chaque instant...

  • Posté par Leman Bernard, dimanche 4 avril 2021, 6:33

    La Vie est ainsi faites....au bout du chemin ( et qu'elle que soit sa durée )....la mort est inéluctable alors .... un des enseignements à apprendre dès le plus jeune âge serait non pas de nier ou de faire croire qu'elle n'arrive plus ou moins mais que nous vivions pleinement chaque instant de la Vie dès le début en sachant que le jour où la mort est là...cela n'a rien de grave..c'est comme les saisons et le temps qui passe....cela fait partie du cycle et cela n'a rien de triste. Évidemment que le jour où l'on perd un proche, la tristesse et la souffrance qu'une aventure commune s'arrête est douloureux mais si cela est intégré depuis le début de notre présence vivante sur Terre....alors le chemin est plus facile, logique... Nous vivons dans un monde ( je parle de notre pays et l'UE en général ) où la mort est une sorte de tabou et où les progrès hallucinant de la médecine donne l'impression qu'elle disparait ou peut être retardée indéfiniment......certaines séries télévisuelles de fiction donnent cette impression comme vraie et réelle..... et bien non J'espère que l'une des grandes leçon de cette pandémie ne sera pas de vouloir défier comme certain les demandes légales de l'Etat pour protéger la majorité sous la forme de soit-disant "perte de libertés" mais bien de vivre pleinement chaque instant de chaque journée comme une merveille et une chance incroyable de vivre là où nous sommes et dans un formidable pays....tout en protégeant les uns et les autres avec des mesures qui non rien de vraiment très contraignant.... Belle Vie à tous....

  • Posté par Raspe Eric, lundi 5 avril 2021, 18:44

    La question est moins celle de la vie ou de la mort mais de l'accès juste au soins. Si l'épidémie poursuit sa course actuelle, des opérations critiques devront être reportées pour accueillir les patients atteints de la covid. Si ces opérations sont des pontages coronariens ou des ablations de tumeurs, ces retards hypothèquent les chances de survie de ces patients. Quel déni de solidarité. De quel droit devrait-on condamner des cancéreux parce qu'une partie de la population pour "vivre" refuse de suivre les mesures sanitaires?

  • Posté par Grosdent Philippe , dimanche 4 avril 2021, 12:24

    Bravo. Commentaire que je partage entièrement. Belle leçon de vie.

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une