Accueil Sports Football Football belge Anderlecht

Assurer devant son but pour arracher les Playoffs 1: le vrai défi de Timon Wellenreuther

L’absence prolongée de Hendrik Van Crombrugge place Timon Wellenreuther face à ses responsabilités. Anderlecht aura bien besoin de sérénité s’il veut intégrer les Playoffs 1. Son gardien de but allemand est prévenu.

Temps de lecture: 3 min

Alors que tout le monde s’attendait à ce que Hendrik Van Crombrugge revienne entre les perches anderlechtoises, la mauvaise nouvelle est tombée mardi : absent depuis le début du mois de novembre en raison d’une blessure au dos qui l’avait amené à passer sur le billard, le portier et capitaine du RSCA a connu une rechute qui le prive de la fin de saison.

S’il s’agit bien évidemment d’une tuile pour le Louvaniste, qui espérait retrouver des sensations pour éventuellement intégrer la liste des 23 (ou 26-27…) de Roberto Martinez en vue de l’Euro, cela l’est aussi pour son club, qui aurait bien eu besoin de ses qualités techniques et de son leadership afin d’aborder au mieux les trois dernières rencontres compliquées de la saison régulière (Antwerp, Bruges, Saint-Trond). Ainsi que celles de Playoffs (1 ou 2) qui pourraient suivre, d’ailleurs.

Des bourdes à répétition

Jusqu’ici, Timon Wellenreuther n’a pas encore offert tous les gages de sécurité requis. Même si, aux yeux de Kompany, l’Allemand venu de Willem II est un « excellent gardien capable de concurrencer Van Crombrugge et qui a bien progressé après une période d’adaptation », il manque souvent d’assurance sur sa ligne ou de précision dans son jeu de relance. À intervalles réguliers, il commet également des bourdes qui coûtent cher, comme cela avait été le cas en fin de match à Charleroi, à Eupen ou encore contre Courtrai.

Confronté récemment à la question de savoir s’il ne craignait pas le retour de Van Crombrugge, l’Allemand avait lancé un regard de tueur en direction de l’effronté confrère qui avait osé douter de ses qualités, affirmant qu’il était toujours prêt et que cette concurrence ne lui faisait pas peur. En réalité, Wellenreuther se trouve confronté à un défi costaud, qui débutera ce lundi au Bosuil : convaincre les sceptiques, de plus en plus nombreux, qu’il peut aider son équipe.

Depuis la mi-novembre, Wellenreuther savait qu’il était un intérimaire en période d’essai, lui qui a tout de même rendu 7 « clean-sheets » en 19 matches (+3 en 4 matches de Coupe…). Aujourd’hui, le voilà parachuté titulaire de substitution pour mener à bien la délicate opération-Europe du RSCA avec pour ambition personnelle de prouver qu’il pourrait également, en cas de départ de Van Crombrugge la saison prochaine, briguer le poste de titulaire en CDD. Derrière lui, le Surinamien Warner Han ou le jeune Néerlandais Bart Verbruggen (18 ans) ne font pas figure de candidats sérieux pour remplir ce rôle.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Evrard Jean, lundi 5 avril 2021, 20:50

    Anderlecht, sans son keeper, est bien meilleur !... (qui donc a prononcé cette petite phrase assassine ?)

Aussi en Anderlecht

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb