Accueil Culture Scènes

Théâtre National, Monnaie: l’occupation qui déménage (photos)

Après le Théâtre National, c’est au tour de la Monnaie d’être occupée. Deux lieux, deux approches différentes. L’occasion pour nous de revenir sur deux semaines d’une expérience humaine mouvementée et joyeusement féconde. Immersion chez les zadistes de la culture.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Aux arts mes citoyens !, Vivre maintenant !, L’art et les gens avant l’argent !, No culture, no future. Si on ne venait pas de traverser la place De Brouckère, on jurerait que ces slogans et banderoles à la grosse peinture rouge marquent la frontière fièrement défendue d’une ZAD. Pourtant, nous ne sommes pas dans les bocages de Notre-Dame-des-Landes mais bien au Théâtre National (TN) de Bruxelles. Ici, on ne lutte pas contre le bétonnage d’une zone naturelle mais contre l’emmurement interminable de la culture pour raison sanitaire.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Legarou Marcel, dimanche 4 avril 2021, 20:21

    Que de mots, que de mots, pour finalement ne pas dire grand chose, et surtout pas l'essentiel : voilà plus d'un an que la Belgique est privée de liberté, arts et culture inclus, et on s'apprête, avec la loi Pandémie, à prolonger le bail pour un bon bout de temps encore.

  • Posté par Chalet Alain, dimanche 4 avril 2021, 16:18

    "une expérience humaine mouvementée et joyeusement féconde"? bof, c'est surtout grotesque et profondément débile.

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs