Accueil Sports Football Football belge Standard

L’attaquant du Standard Jackson Muleka était proche du doublé face à La Gantoise: «Dieu n’a pas voulu me donner ce deuxième but»

En l’absence de Joao Klauss, le Congolais s’est montré décisif pour remettre le Standard sur la bonne voie face à Gand, mais a manqué le break en fin de match.

Temps de lecture: 2 min

Pour la première fois de la saison, Jackson Muleka a réussi à marquer dans deux rencontres consécutives. Déjà buteur à Genk (2-2), le Congolais a remis ça contre La Gantoise dimanche, avec un geste et un but dont il a le secret. « C’est inné chez moi », explique le joueur de 21 ans a parfaitement couper le centre de Siquet sur l’égalisation des siens. « Pour un attaquant, il faut toujours couper au premier poteau et laisser le deuxième aux attaquants de soutien. Je travaille ça depuis tout petit, j’ai ça dans le sang. »

En l’absence de Joa Klauss, Muleka avait un peu plus de responsabilités sur les épaules dans ce « match à six points » dans la course aux Playoffs 2, mais cela n’a pas semblé le perturber. « En tant qu’attaquant, vous avez toujours une grande part de responsabilité. Même si le score est de 6-0, vous vous devez de mettre le septième. » Le break, il n’a d’ailleurs pas réussi à le faire en fin de match malgré deux grosses occasions franches face à Bolat. « Je pouvais tuer le match, mais Dieu n’a pas voulu me donner ce deuxième but. Au moins, il m’en a donné un et l’essentiel pour moi, c’est que l’équipe a remporté le match. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Standard

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir