Pompe à bière, cocaïne, ecstasy…: la police anversoise met fin à des fêtes clandestines

Pompe à bière, cocaïne, ecstasy…: la police anversoise met fin à des fêtes clandestines

La police anversoise a mis fin samedi soir à une fête clandestine dans un immeuble de la Noorderlaan, non loin du commissariat de police.

Vingt-trois personnes ont pu être interceptées et mises à l’amende pour non-respect des mesures anti-covid. Les fêtards étaient bien équipés, disposant notamment d’une pompe à bière, de spots lumineux et d’un espace de repos où les fêtards comptaient passer la nuit après avoir fait ribote.

Deux heures plus tard, les policiers anversois étaient appelés pour une autre fête illicite signalée à la IJskelderstraat.

N’ayant pas reçu l’autorisation d’accéder au bâtiment par les occupants, les agents durent d’abord demander une autorisation d’intervention au parquet.

Quand ils purent accéder à l’intérieur, les agents ne trouvèrent que trois personnes, les autres fêtards ayant quitté les lieux. Les policiers trouvèrent néanmoins neuf personnes sur le toit de l’immeuble. En fouillant les lieux, la police a aussi découvert divers stupéfiants : cannabis, kétamine, ecstasy et cocaïne.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous