Vaccination: pourquoi il ne sera pas possible de s’inscrire sur une liste d’attente dès ce mardi à Bruxelles

Vaccination: pourquoi il ne sera pas possible de s’inscrire sur une liste d’attente dès ce mardi à Bruxelles

A partir de ce mardi, un nouvel outil de prise de rendez-vous sera mis en place pour gérer l’afflux des volontaires «last minute», dans les centres de vaccination en Flandre et en Wallonie. A noter que Bruxelles a décidé de faire appel à la plateforme en ligne Doctena, jugée plus simple, pour gérer les rendez-vous pour les vaccinations en Région bruxelloise. L’outil, qui est déjà utilisé dans d’autres pays, devrait être opérationnel dans une dizaine de jours pour les habitants de la capitale.

Dès ce mardi donc, les Wallons et les Flamands de plus de 18 ans souhaitant se faire vacciner au plus vite pourront s’inscrire via la plateforme Qvax et attendre leur tour sur une sorte de banc de réserve. Les autorités précisent que le système ne fonctionnera pas selon la règle du premier arrivé, premier servi, mais selon les critères d’éligibilité fixés par la taskforce vaccination pour les groupes cibles prioritaires. Les candidats plus âgés ou présentant des comorbidités passeront toujours avant les autres.

Doctena à Bruxelles

Et à Bruxelles? Insatisfaite de cette plateforme Doclr qui a généré de nombreux bugs mais qu’elle continuera pourtant à utiliser pour inviter les Bruxellois à se faire vacciner, la Région a décidé de se tourner vers Doctena pour gérer les rendez-vous «last minute».

La plateforme en ligne Doctena devrait être opérationnelle d’ici la mi-avril, selon Inge Neven, responsable du service d’hygiène de la Commission communautaire commune, qui explique ce choix par le fait que l’outil existe déjà dans plusieurs pays où il a fait ses preuves.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous