Accueil Société

Autotests disponibles dès ce mardi: Test Achats émet des réserves

Les premiers tests arrivent en pharmacie ce mardi.

Temps de lecture: 3 min

La Chambre a approuvé jeudi dernier en séance plénière une proposition de loi relative aux tests antigéniques et à l’autotesting. Ce texte, déposé par la majorité Vivaldi, abroge l’interdiction de mise à disposition des pharmacies agréées des tests antigéniques rapides, à la suite de l’arrêté royal en ce sens publié jeudi dernier.

Pour le moment, deux autotests ont été validés par l’AFMPS (Agence fédérale des médicaments et des produits de santé), ceux développés par les firmes Roche et Biosynex, a précisé le ministre.

Les officines seront fournies en autotests à partir du 6 avril. Les personnes bénéficiant de l’intervention majorée (BIM) ne devront payer qu’un euro. Le remboursement, dont la mise en œuvre est prévue à partir du 12 avril, sera toutefois limité à deux fois par semaine par membre du ménage. Pour les autres, il faudra débourser entre 5 et 10 euros, le prix final n’étant pas encore connu.

Comment ça fonctionne ?

Retenez que l’autotest est un kit vendu dans une petite boîte. Vous y trouverez un écouvillon, sorte de gros coton-tige, qui permet de prélever un échantillon dans les narines ou la gorge. L’endroit du prélèvement varie selon le modèle du test (il en existe des centaines mais un seul est actuellement validé par l’agence du médicament belge). Certains modèles nécessitent d’ailleurs un « frottis » dans la gorge puis dans le nez. Une fois le prélèvement effectué, il suffit de regarder les petites barres qui s’affichent au bout d’un gros quart d’heure comme pour un test de grossesse. Vous saurez alors si vous êtes positif.

Les critiques de Test Achats

Ce nouvel outil dans la lutte contre le coronavirus ne fait cependant pas l’unanimité. «  Les autotests ne sont pas le remède miracle espéré ! » alerte dans un communiqué l’organisation des consommateurs.

Pour Test Achats, il y a peu de preuves scientifiques que ces tests soient utiles pour les asymptomatiques. « Nous regrettons dès lors que cette 'stratégie de testing 2.0' n’ait pas d’abord été évaluée dans le cadre de projets pilotes dans notre pays avant de l’organiser à grande échelle » indique l’organisation qui demande au gouvernent de suivre l’impact de cette stratégie et de mettre les résultats à la disposition du public.

Pour Test Achat, il y a également un risque que le résultat de ces tests porte à confusion. « Le test ne donne un résultat positif que pour les personnes qui excrètent beaucoup de particules virales, et ne détecte donc pas les personnes nouvellement infectées » explique Julie Frère, porte-parole. « si le consommateur ne fait pas le test correctement, le résultat peut également être négatif. (...). C’est un message qui n’est pas facile à saisir, et qui risque donc de créer un faux sentiment de sécurité. Résultat ? On risque potentiellement d’obtenir le résultat inverse à celui espéré et d’avoir plus de contaminations » craint-elle.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par GOBBO Corrado, mardi 6 avril 2021, 14:16

    J’aime bien Test achats, mais à un moment donné il faut (s’)arrêter (lui et bcp d’autres). On râle pcq pas autotests alors que disponibles depuis des mois dans autres, pays. On râle pcq risques d’interprétation (à double tranchant…) . On râle pcq disponibles mais pas étude pilote. On râle pcq quand étude pilote, ça entraîne retards pour la mise à disposition. On râle pcq, pcq, pcq ! Bref, il est temps d’arrêter : « la critique est aisée mais l’art est difficile ». Si on est incapable de comprendre en quoi ils sont utiles et quelles sont leurs limites certaines, on n’en achète pas. Idem pour tous ceux qui ne veulent pas se vacciner. On est libre de ses choix, même si dans ce dernier cas, ça va au-delà du cas individuel des tests et peut affecter d’ autres personnes. Il y a notre responsabilité collective et citoyenne. N’avoir que des droits et pas de devoirs, ça ne peut pas marcher !

  • Posté par Chalet Alain, lundi 5 avril 2021, 23:33

    @Albin S. Carré: là, bien d'accord avec vous.

  • Posté par Raspe Eric, lundi 5 avril 2021, 18:28

    C'est vrai que cette possibilité vue par certains (sûrement les fabricants desdits tests) comme une grande avancée pourrait en fait être une arme à double tranchant. Si elle peut servir pour identifier les personnes qui représentent le risque épidémiologique le plus grand, les super-contaminateurs au moment où il le représentent, c'est à dire au pic de leur infection, elle présente un risque de faux négatif élevé. Avec l'analyse de matériel biologique, il arrive que même un manipulateur expérimenté foire la manip. Généralement, grâce à son expérience justement, il s'en rend compte et recommence l'expérience. Pas sûr que quelqu'un sans expérience y arrive. Ensuite, cette même personne peut en fait avoir intérêt à ce que son test soit négatif. La confiance dans l'exécution correcte du test est donc aléatoire. Et si le test est positif, pas sûr que la personne testée positive aura la seule réaction acceptable : se mettre en quarantaine et se faire tester au plus vite dans un centre de test agréé. Donc je crains que ce soit une mesure illusoire qui dilapidera en vain du point de vue épidémiologique une partie du budget publique qu'il aurait été mieux avisé de consacrer à autre chose comme le soutien à ceux qui ont dû arrêter leur activité. Il en est toute autre chose des auto-prélèvements salivaires qui sont techniquement plus faciles et à la portée de tout le monde (chacun a appris à cracher dans un tube!). Il est très dommage que l'initiative de l'ULG n'ait pas reçu un soutien plus favorable depuis le début.

  • Posté par Albin S. Carré, lundi 5 avril 2021, 18:14

    A Test Achats, je dirais que personne ne croit que cet autotest est un remède et aussi qu'il faut arrêter d'infantiliser les gens, mais il est vrai que c'est leur fonds de commerce.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko