Tour du Pays basque: Primoz Roglic vainqueur du contre-la-montre inaugural et premier leader

Photo News
Photo News

Grâce à un chrono de 17:17 (moy. 48,2 km/h) le Slovène a devancé de deux secondes l’Américain Brandon McNulty (UAE Team Emirates) pour s’emparer de la tête du général. Le Belge Mauri Vansevenant (Deceuninck-Quick Step) a terminé 17e et premier Belge, à 43 secondes du vainqueur.

Prétendant à la victoire finale, le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma) a signé assez tôt dans la journée le premier temps de référence en 17:17. Il s’agissait de sa course de rentrée après sa défaillance lors de la dernière étape de Paris-Nice où il avait perdu le maillot jaune.

Il a longtemps fallu attendre pour voir un chrono s’approcher de celui du double vainqueur du Tour d’Espagne. C’est finalement l’Américain Brandon McNulty (UAE Team Emirates) qui a le plus inquiété ’Rogla’, en échouant à deux secondes. Le Danois Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma) a terminé 3e en 17:35, juste devant un 3e coureur de la formation néerlandaise : le Norvégien Tobias Foss (17:41).

Une étape vallonnée pour mardi

Autre prétendant à la victoire finale, le Slovène Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) a terminé 5e en 17:45, dans le même temps que le Britannique Adam Yates (INEOS-Grenadiers) et le Néo-Zélandais Patrick Bevin (Israel Start-Up Nation).

Mardi, une étape vallonnée entre Zalla et Sestao, longue de 154,8 km, est au programme. Le sommet d’une côte de 2e catégorie, longue de 7,7 km à 6,2 pour cent de moyenne, est placé à près de 15 kilomètres de l’arrivée.

En 2020, la course n’avait pas été organisée à cause de la pandémie de coronavirus. Vainqueur en 2019, Ion Izagirre (Astana-Premier Tech) est donc toujours le tenant du titre. L’Espagnol avait devancé l’Irlandais Dan Martin et l’Allemand Emanuel Buchmann.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous