Qvax, la liste de «réservistes» pour la vaccination, prise d’assaut dès son ouverture: plus de 300.000 demandes

Il y a une très forte demande simultanée pour s’inscrire sur qvax.be ce mardi matin. La plate-forme Qvax, qui permet de bénéficier en « last minute » d’une dose de vaccin non utilisée, a été prise d’assaut dès son ouverture officielle à minuit. Le site annonce déjà plus d’une heure d’attente et une file de plus de 180.000 personnes pour s’inscrire, ce mardi matin. Attention, si vous quittez la file, vous perdez votre place.

A partir du 6 avril prochain, tout citoyen désirant se faire vacciner pourra s’inscrire sur la « liste de réservistes » Qvax afin de bénéficier en « last minute » d’une dose de vaccin non utilisée, a-t-il été annoncé samedi au cours de la séance d’information hebdomadaire sur la vaccination. Le nouvel outil doit permettre d’accélérer la campagne de vaccination et « d’atteindre au plus vite l’immunité de groupe » en utilisant « absolument chaque dose ».

Le nouvel outil Qvax a été développé afin d’utiliser chaque dose de vaccin disponible alors que quotidiennement, dans chaque centre, certaines injections ne sont pas utilisées à la suite d’annulations de dernière minute ou de personnes qui ne se sont pas présentées.

Concrètement, les personnes volontaires à la vaccination de plus de 18 ans peuvent s’inscrire dès ce 6 avril sur le site www.qvax.be. Plusieurs informations sont requises parmi lesquelles le numéro de registre national, ainsi que vos disponibilités. La personne est alors contactée par son centre de vaccination lorsqu’une possibilité de se faire vacciner se présente.

« Le système ne fonctionne pas suivant la règle du premier arrivé, premier servi. L’ordre de distribution suit les règles mises en place par les autorités : à savoir, par ordre décroissant d’âge », explique Frank Robben, responsable informatique du gouvernement fédéral qui participe à la campagne de vaccination.

Le système demande une certaine réactivité puisque sans réaction de la personne convoquée dans la demi-heure, l’invitation à se faire vacciner est envoyée à quelqu’un d’autre.

Sur le même sujet
Vaccins
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous