Accueil La Une Économie

Patrons et syndicats s’étripent sur le retour de la période d’essai

La volonté du gouvernement de réintroduire la clause d’essai dans le cadre d’un recrutement hérisse les syndicats.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Un coup de canif dans le contrat, voire une trahison pure et simple ? Les syndicats ne se sont pas privés de faire valoir leur opposition à l’idée, émise par le gouvernement fédéral, de réintroduire une clause d’essai dans les contrats de travail – cette période de quelques mois pendant laquelle un employé nouvellement engagé peut se faire licencier sans contrepartie ou presque s’il ne convient pas.

Supprimée début 2014 dans le cadre des négociations entre partenaires sociaux sur l’harmonisation des statuts entre employés et ouvriers, cette période d’essai fait, aux yeux des organisations syndicales, précisément partie intégrante du compromis glané à l’époque. Parmi les autres éléments figurait par exemple l’obtention en échange, côté patronal, de durées de préavis réduites en cas de licenciement, dans le cadre d’un contrat à durée indéterminée.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Le meilleur de l’actu

Inscrivez-vous aux newsletters

Je m'inscris

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs