Un château remarquable en vente en région liégeoise (photos)

Dans cet article
Un château remarquable en vente en région liégeoise (photos)
Marie-Eve Rebts

Les origines de ce château-ferme situé à Pailhe, près de Huy et Ciney, remontent aux XVIIe et XVIIIe siècle. L’ensemble a préservé son caractère mais a été modernisé pour accueillir un gîte touristique dans la bâtisse principale, une habitation dans l’orangerie et un remarquable espace piscine/spa dans la grange. Cette propriété de charme est donc exploitable immédiatement, mais elle offre encore du potentiel et peut se prêter à d’autres affectations, qu’elles soient familiales ou professionnelles.

Marie-Eve Rebts

Marie-Eve Rebts

Marie-Eve Rebts

Marie-Eve Rebts

En quatre points

Par Marie-Eve Rebts

Situation

Ce château-ferme est situé au cœur de Pailhe, une division de la commune de Clavier. On retrouve aux alentours un ruisseau, quelques bâtiments de pierre ou encore une route principale avec des arrêts de bus. Cet axe permet de rejoindre les quelques commerces et facilités de Havelange ou Modave en cinq minutes à peine en voiture, et la nationale 4 en une dizaine de minutes. La région et son cadre naturel sont propices au tourisme ou à une seconde résidence, tout en étant proches (environ 20 minutes en voiture) de plusieurs villes comme Huy, Ciney ou encore Marche-en-Famenne.

État général

Certains éléments de la propriété ont été construits aux XVIIe et XVIIIe siècles. Le château possède beaucoup de caractère et est agrémenté de moulures, cheminées, portes et sols anciens… Plusieurs rénovations y ont apportées ces dix dernières années : mise en conformité du système électrique, nouvelles cuisine et salles d’eau, restauration de la toiture… Quelques travaux restent encore à prévoir, dont le remplacement des châssis en simple vitrage, la modernisation d’une ou l’autre salle de d’eau ou encore quelques finitions. La grange et l’orangerie sont quant à elles équipées de châssis double ou triple vitrages, leurs aménagements sont récents mais il reste encore du potentiel à exploiter. D’un point de vue énergétique, l’ensemble du site est raccordé à des panneaux solaires. Une chaudière à pellets alimente le chauffage et une autre au mazout est présente pour prendre le relais si besoin.

Disposition

La propriété se compose d’un parc aménagé et de trois bâtiments distincts : le château, l’orangerie et la grange. Cette dernière accueille un espace piscine et spa et son étage offre un grand espace à aménager. L’orangerie, quant à elle, constitue une habitation complète avec deux chambres, deux salles d’eau et un deuxième niveau également aménageable. Dans le château, le rez est consacré à la cuisine et à plusieurs grandes pièces de réception : salon avec feu ouvert, salle à manger, salle de billard… Le premier étage rassemble quatre grandes chambres et trois salles d’eau, alors que le second est dans un état plus brut mais héberge néanmoins cinq chambres et salles d’eau supplémentaires. Le bâtiment est cavé et possède un grand grenier inexploité.

Prix

La propriété est actuellement affichée au prix de 1.250.000 euros. Le gîte installé dans le château est particulièrement prisé et peut offrir des revenus locatifs d’environ 4.500 euros par mois. D’autres exploitations restent bien sûr envisageables.

1.250.000€

Adresse : Pailhe (Clavier)

Surface habitable : 820 m2

Chambres : 11

Salles d’eau : 10

WC : 12

Cave : oui

Jardin : oui

État : habitable

Garage : non, mais parking privatif

PEB : D (château) et F (orangerie)

Agence : Latour et Petit – www.latouretpetit.be

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. En une mi-temps, De Bruyne a enflammé les fans belges et calmé les supporters danois.

    Danemark - Belgique: De Bruyne a rallumé la lumière

  2. d-20210602-GN03AV 2021-06-02 21_36_17

    Signes convictionnels à la Stib: un compromis politique qui ne fait pas que des gagnants

  3. Image=d-20210617-GN8FEQ_high

    Voyages: le test PCR, ce trésor wallon (presque) introuvable

La chronique
  • La chronique «Enjeux» sur la menace extrémiste: le mieux n’est jamais certain

    Dorothy Thompson était correspondante du New York Post à Berlin dans les années 1930. Elle fut aussi la première journaliste américaine expulsée par le régime nazi, en août 1934, car elle n’avait aucune illusion sur les intentions d’Adolf Hitler, alors que d’autres prônaient l’apaisement et l’accommodement. Son jugement des accords de Munich en 1938 fut sans appel : « ceux qui, parmi nous, connaissent le sort que les autorités nazies réservent aux minorités savent que cet accord débouchera ouvertement sur l’établissement du règne de la terreur, écrivait-elle le 2 octobre 1938 dans le New York Herald Tribune. Cette paix a été fondée sur l’illégalité et elle ne pourra se maintenir que par l’illégalité. Elle a été fondée sur la dictature et elle ne pourra se maintenir que par la dictature. Elle a été fondée sur la trahison et elle ne pourra se maintenir que par la trahison ».

    Une prédisposition à l’inhumanité

    En août 1941, elle publiait dans Harper’s Magazine une...

    Lire la suite

  • Tout ça pour sauver le soldat bruxellois…

    Et donc, le gouvernement bruxellois est toujours vivant… Le port de signes convictionnels à la Stib – le port du voile pour ne pas le nommer – ne l’aura pas fait tomber. Ce qui en sort ? Une neutralité dite exclusive, tricotée « sur mesure », uniquement pour aboutir au compromis politique susceptible de garder Défi à bord et de sauver dans la foulée l’exécutif bruxellois. Les patrons bruxellois du PS, d’Écolo et de Défi ont construit la paix, mais elle repose sur du sable et est assortie d’un vilain prix....

    Lire la suite