QVAX pris d’assaut: «Ce n’est pas Tomorrowland pour lequel un nombre limité de billets sont disponibles»

COVID-19 VACCINATION WEBSITE QVAX
Belga

La plateforme QVAX.be, lancée mardi, qui permet à la population de se placer dans une liste de réservistes pour un vaccin contre le coronavirus, a été prise d’assaut. Vers 09h30, plus de 140.000 personnes attendaient en ligne. Il leur faut plus d’une heure pour pouvoir s’inscrire.

« Il y a beaucoup d’intérêt à se faire vacciner plus rapidement, mais le nombre de vaccins excédentaires est limité car la plupart des gens viennent au centre de vaccination sur rendez-vous », a prévenu Jan De Maeseneer de la Task Force Vaccination sur Radio1.

Frank Robben, responsable de la plate-forme informatique, se réjouit du grand nombre d’inscriptions, mais plaide aussi pour un peu de patience. « Ce n’est pas Tomorrowland pour lequel seulement un nombre x de billets sont disponibles », dit-il. En outre, lors de l’appel de la liste centrale de réserve, la priorité est également accordée à certains groupes cibles, tels que les personnes de plus de 65 ans ou les personnes souffrant de troubles sous-jacents. « Mais sur les 70 000 personnes qui se sont déjà inscrites, un peu moins de 10 000 seulement ont plus de 65 ans », note M. Robben.

Sur les médias sociaux, on trouve également des témoignages concernant des problèmes techniques, qui empêchent les gens de s’inscrire, même après une longue attente. Robben souligne que le système a été testé de manière approfondie ces derniers jours, et que tout a fonctionné correctement. « Il est également important que toutes les conditions soient remplies, comme le fait d’être en possession d’un numéro national belge ou d’un numéro de téléphone mobile belge. Bien sûr, il peut y avoir des problèmes quelque part, mais sans informations concrètes, c’est comme chercher une aiguille dans une botte de foin. »

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous