Nucléaire iranien: une première session de pourparlers à Vienne jugée «constructive»

AUSTRIA-EU-CHINA-IRAN-DIPLOMACY-NUCLEAR

La diplomatie de couloirs reprend du service. C’est parti pour de longues tractations, dans le huis clos des navettes diplomatiques, d’un hôtel à l’autre. Des pourparlers ont été entamés mardi à Vienne (siège de l’Agence internationale de l’énergie atomique) pour tenter de remettre sur les rails l’accord sur le nucléaire iranien, conformément à l’accord de principe obtenu vendredi dernier sous l’égide de l’UE. Une fenêtre d’opportunité diplomatique s’ouvre, affirme Enrique Mora, le « coordinateur » européen de l’accord – moribond, depuis le retrait unilatéral des Etats-Unis décidé en 2018 par Trump.

Une réunion avec l’Iran des participants restants à l’accord a été qualifiée de « constructive », par l’UE, la Russie ou l’Iran. Une délégation US dirigée par l’envoyé spécial pour l’Iran Robert Malley est également présente dans la capitale autrichienne, pour des négociations indirectes, que le coordinateur de l’UE entend « intensifier, ici à Vienne ». Deux groupes d’experts ont entamé en parallèle mardi les « travaux pratiques », selon l’expression de l’ambassadeur russe à Vienne (sur les obligations nucléaires de l’Iran et sur la levée des sanctions américaines). Une nouvelle session de pourparlers au niveau politique serait prévue vendredi, selon le vice-ministre iranien des Affaires étrangères Araghchi.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous