Bilan: année en baisse pour Besix Red

Dans cet article
Le bâtiment Cosmopolitan.
Le bâtiment Cosmopolitan. - D.R.

C’est un chiffre en deçà des prévisions mais il est à mettre en corrélation avec une année difficile pour des raisons évidentes dues à la pandémie. Toutefois, Gabriel Uzgen, l’administrateur délégué, explique avoir atteint une rentabilité des capitaux propres de 10,4 %.

Ce qui a surtout impacté Besix Red (comme beaucoup d’autres promoteurs), c’est le ralentissement observé dans les procédures de délivrance des permis.

Le chiffre d’affaires de la société provient des ventes réalisées sur des projets résidentiels, de bureaux et de commerce dans plusieurs villes européennes. Ces résultats prouvent que la stratégie de diversification, tant géographique que sectorielle, contribue à répartir le risque et reste un levier de croissance durable.

Besix Red compte aujourd’hui un portefeuille de 27 projets en cours de développement dans 18 villes européennes, soit une valeur de ventes futures de plus d’un milliard d’euros. Le promoteur explique avoir « profité » de la crise pour repenser en profondeur les programmes de ses développements immobiliers, renforcer ses relations avec ses « key accounts », développer un nouvel axe stratégique afin de se positionner comme conseiller en investissements auprès de « family offices » et d’investisseurs institutionnels, et accélérer sa transformation numérique avec le lancement de Besix Red 2.0.

Atenor se développe à Londres

Par Paolo Leonardi

Atenor se développe à Londres
DR

A la suite d’un appel d’offres public, Atenor a convenu avec la City of London Corporation d’un protocole d’accord pour l’acquisition d’un bail emphytéotique pour le bâtiment Fleet House, situé New Bridge Street, une opportunité de redéveloppement de quelque 5 000 m². Ce premier projet d’Atenor à Londres est un pas emblématique dans une localisation de premier choix. Fleet House est situé dans l’est de Midtown, à côté du centre de la City. Ce quartier attire un large éventail d’occupants dans les secteurs financiers, professionnels et des technologies, médias et télécommunications. Parmi les principaux figurent Amazon, Deloitte, Goldman Sachs, Saatchi & Saatchi and Unilever. Atenor est dorénavant présent dans dix pays.

Sur le même sujet
Investissements
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. La terrasse du Pigeon noir est chauffée mais Henri De Mol, Julie et Philippe ont l’équipement pour servir par tout temps.

    L’horeca rouvre en scrutant le ciel

  2. Marc Van Ranst a bien compris le truc: un tweet bien senti, c’est souvent un article en ligne garanti.

    Marc Van Ranst au «Soir»: «Mon boulot, ce n’est pas si difficile. Travailler à la mine, ça, c’est difficile»

  3. Le temps libre et les taux bas également expliquent l’afflux de nouveaux investisseurs.

    Débutant en Bourse? Trois questions avant de se lancer

La chronique
  • La chronique Carta Academica: serons-nous du bon côté de l’histoire avec notre gestion des vaccins covid?

     

    Le développement rapide des vaccins covid est une réussite formidable. Il montre ce qui peut être accompli lorsque l’ingéniosité humaine, de solides connaissances et un savoir-faire en recherche médicale, et des capacités de production importantes du secteur privé sont soutenus par des subventions massives tout au long de la chaîne de recherche, développement, et fabrication.

    Toutefois, l’innovation est futile si les vaccins ne sont pas disponibles à grande échelle et de manière équitable. Un an après le début de la pandémie, plus d’un milliard de doses de vaccin ont été administrées dans le monde, dont 80 % dans seulement 10 pays. Moins de 20 millions de doses ont été inoculées sur l’ensemble du continent africain, pour 1,36 milliard d’...

    Lire la suite

  • Les nouvelles sont (enfin) bonnes: savourez!

    C’est un signe qui ne trompe pas : ce vendredi, les conversations commençaient par « et alors, tu es vacciné » mais se terminaient par « bonnes terrasses ! ». Il y avait encore mieux pour croire au bout du tunnel : entendre sur Bel RTL le ministre de la santé Frank Vandenbroucke dire qu’on pouvait « se réjouir », conclure au succès du premier défi de vaccination et surtout évoquer pour la première fois la possibilité d’« esquisser mardi, lors du Codeco, un plan de retour à la normale,...

    Lire la suite