Accueil Belgique Politique

Georges-Louis Bouchez est désormais un homme libre

Le trentenaire a connu des jours meilleurs, en trois jours il est devenu EX-échevin et EX-député wallon. Retour sur le parcours de ce fonceur, ce fort en gueule.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

A trois jours d’intervalle, Jacqueline Galant et Georges-Louis Bouchez, adversaires acharnés sur la scène libérale de l’arrondissement de Mons, ont traversé la même tempête. Rupture de confiance au fédéral pour la première, idem pour le second à la ville de Mons, au lendemain d’un retrait forcé du parlement wallon.

A trente ans à peine (il a passé le cap le 23 mars), c’est un autre enfant terrible de la scène publique qui subit un gros revers : « Je ne suis plus un professionnel de la politique », a constaté mardi soir celui qui reste simple conseiller communal à Mons. Sa robe d’avocat l’attend sur un cintre.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs