Kevin De Bruyne, redoutable sur tous les terrains: son père raconte comment il a négocié son nouveau contrat avec Manchester City

PhotoNews
PhotoNews

Cette prolongation, De Bruyne la doit à ses prestations sur le terrain évidemment mais aussi à sa force de persuasion. Le joueur belge n’a plus d’agent et a ainsi négocié seul son nouveau contrat faramineux qui le lie aux Citizens jusqu’en 2025.

Dans Het Laatste Nieuws, le père de KDB, Herwig De Bruyne explique comment cela s’est déroulé. « Un jour, Kevin m’a appelé », raconte-t-il. Il m’a dit : « Écoute, papa, je vais m’occuper moi-même des négociations pour mon nouveau contrat. Tu peux me guider un peu pour garder une vue d’ensemble ? J’ai dit : « Vas-y, petit ». J’ai ensuite fait appel aux avocats d’Atfield (cabinet juridique spécialisé dans le droit du sport, NDLR) pour vérifier le côté juridique ».

Et d’ajouter : « Il n’avait pas toujours le temps de tout faire lui-même. Il me donnait, ou donnait aux avocats, diverses missions : « Examinez ceci avec le club », « Vérifiez ceci », « Faites-leur demander ces chiffres », « Faites-leur faire cette analyse ». Il a tout analysé lui-même et il voulait juste des confirmations. »

« Kevin savait très bien ce qu’il voulait », a précisé son père. « Il voulait absolument rester. Il se sent bien à City. »

Objectif Ligue des champions

Il sait qu’avec City, il va encore remporter des trophées et il pourrait être l’un des éléments dans la conquête du titre tant désiré par la formation anglaise : La Ligue des Champions.

Malgré la crise sanitaire et les conséquences de celle-ci sur les finances des clubs, Manchester City n’a pas hésité à mettre le prix qu’il fallait pour conserver son maître à jouer. Pour le club anglais, cette négociation fut unique en l’absence d’un intermédiaire.

De plus en plus de sportifs de haut niveau ne font plus confiance à un agent pour négocier les contrats mais préfèrent négocier seuls avec les clubs, en s’appuyant juste sur un membre de la famille ou des avocats. Et ce, pour rester totalement maîtres de leur destin. Comme le font depuis peu, Lionel Messi et Kylian Mbappé.

Comme le souligne Het Laatste Nieuws, ce fut déjà le cas en 2015 avec Eden Hazard qui avait fait appel à des experts lillois en gestion du patrimoine avant de signer à Chelsea le contrat le plus important de la Premier League.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous