Vaccin AstraZeneca: Vandenbroucke déçu par la position de l’EMA

Vaccin AstraZeneca: Vandenbroucke déçu par la position de l’EMA

Le vaccin AstraZeneca continuera d’être administré en Belgique, mais seulement aux personnes âgées de 56 ans et plus. Une décision qui n’aurait qu’un impact mineur sur la campagne de vaccination belge, selon le ministre fédéral de la Santé Frank Vandenbroucke et son homologue flamand Wouter Beke, qui s’exprimaient dans De Ochtend sur Radio 1 ce jeudi matin. En Flandre, seules 6.000 vaccinations sur un million seront impactées.

Les recherches menées par l’Agence européenne des médicaments (EMA) ont montré que 18 personnes sont décédées des effets secondaires d’AstraZeneca, sur un total de 25 millions de doses administrées. « Se faire vacciner est donc une bien meilleure arme contre le virus que de ne pas se faire vacciner », a souligné Wouter Beke.

Pour autant, Vandenbroucke s’est montré critique à l’égard de l’agence européenne. « Nous aurions souhaité qu’elle effectue une analyse plus approfondie du risque d’effets secondaires par groupe d’âge. Je n’étais pas le seul à le dire lors de la réunion des ministres européens de la santé hier », a-t-il expliqué. La Belgique attend désormais plus de précisions en ce qui concerne l’administration de la deuxième dose du vaccin : quand faut-il l’administrer et un autre vaccin peut-il être utilisé pour la seconde dose ?

L’avis du Conseil Supérieur de la Santé sera publié dans la journée.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous