Accueil Sports Autres sports Jeux olympiques

Allyson Felix disputera ses cinquièmes et derniers Jeux olympiques à Tokyo

L’Américaine Allyson Felix, sextuple championne olympique et la plus titrée de l’histoire de l’athlétisme féminin, a dit mercredi qu’elle disputerait à Tokyo cet été ses cinquièmes et derniers Jeux Olympiques, même si elle n’a pas encore décidé d’arrêter sa carrière.

Temps de lecture: 2 min

«  Je prévois qu’il s’agisse de mes derniers Jeux Olympiques », a dit Felix, 35 ans, à des journalistes lors de la visioconférence de presse du Comité olympique et paralympique américain.

« Je ne sais pas combien de temps je vais courir de plus que cette année. Je vais tout simplement prendre les choses comme elles viennent. Je ne me vois pas faire d’autres Jeux Olympiques, mais je n’ai pas déterminé de date de fin », a précisé celle qui fut surnommée « Chicken legs » à ses débuts pour la finesse de ses jambes.

Au Japon, Felix disputera ses cinquièmes Jeux. Au total, elle a cumulé neuf podiums olympiques dont six sacres : 4X400 en 2008 ; 200, 4X100 et 4X400 en 2012 et 4X100 et 4X400 en 2016. Ses trois médailles d’argent ont été remportées sur 200 m en 2004 (à 18 ans) et 2008 et sur 400 m en 2016. Elle a par ailleurs glané 13 titres de championne du monde entre 2005 et 2019.

« Un défi permanent »

Alors qu’elle se concentrait dernièrement sur le 400 m, elle a dit mercredi qu’elle comptait participer au 400 m et au 200 m aux sélections olympiques des États-Unis à Eugene (Oregon), en juin.

« Je vais tout simplement voir comment ça se passe à l’entraînement. Je voudrais participer aux deux sélections et voir le résultat », a déclaré Felix. « Si je dois me concentrer sur l’un ou l’autre, nous prendrons cette décision ».

Les restrictions dues à l’épidémie de Covid-19 à Los Angeles, où elle réside, ont empêché Felix de s’entraîner normalement. Elle a raconté avoir été obligée d’improviser des pistes de fortune, avec son entraîneur Bobby Kersee, car on leur avait interdit l’accès à son site d’entraînement.

« Ç’a été un défi permanent, on s’est entraîné dans la rue, on s’est entraîné à la plage, on est allé partout », s’est souvenue l’Américaine. « L’expérience la plus folle, ç’a été de m’entraîner dans mon quartier. J’étais déjà sortie courir dans mon quartier, mais je n’avais jamais sprinté dans les rues ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Jeux olympiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir