Accueil Culture Livres

«La princesse au petit moi» de Rufin: le petit consul au Starkenbach

Jean-Christophe Rufin envoie, pour sa quatrième enquête, Aurel Timescu dans une principauté imaginaire.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Il y a quatre ans, Jean-Christophe Rufin publiait Le tour du monde du roi Zibeline. Nous en avions parlé ensemble et la conversation s’était élargie à un roman assez différent dont la parution était alors en attente : Le suspendu de Conakry. L’écrivain expliquait avoir toujours eu envie de suivre un personnage récurrent qui porterait son regard sur l’époque actuelle.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs