Accueil Société

AstraZeneca: quel impact sur la vaccination à Bruxelles et en Wallonie?

Si la décision n’a qu’un impact mineur dans un premier temps, les conséquences pourraient être plus importantes si la mesure se prolonge.

Temps de lecture: 2 min

La décision de ne plus administrer ces quatre prochaines semaines le vaccin d’AstraZeneca aux personnes en dessous de 56 ans n’aura qu’un faible impact sur la campagne de vaccination en Belgique, ont indiqué chacun à leur tour les ministres de la Santé Frank Vandenbroucke (fédéral), Wouter Beke (Flandre), Alain Maron (Bruxelles) et le délégué général Covid-19 en Wallonie, Yvon Englert.

Impact mineur

Au nord du pays, seules 6.000 vaccinations sur un total d’un million doivent être reprogrammées, essentiellement pour des jeunes stagiaires en hôpital et autres centres de soins, qui ne recevront donc pas l’injection AstraZeneca. Pour Englert, quelques centaines de personnes sont concernées au sud du pays.

A Bruxelles, ce sont principalement les personnes de plus de 64 ans qui sont en cours de vaccination ou qui ont été vaccinées. Comme ailleurs, pour les Bruxellois(es) de 56 ans et plus, tous les vaccins continueront d’être administrés, a souligné le ministre Maron, par voie de communiqué.

Et dans un mois ?

La décision belge de limiter le vaccin aux 56 ans et plus a été prise pour une période d’un mois. Si la limitation devait perdurer au-delà des quatre semaines, la campagne devra ralentir puisqu’elle mise toujours sur les vaccins AZ, avait indiqué M. Englert. Concernant la deuxième dose, il n’a pas exclu le recours à un autre vaccin, mais une stratégie sera élaborée d’ici la mi-mai, période où devront être administrées ces secondes doses. Il n’est d’ailleurs pas certain que le risque de thrombose soit toujours présent pour une seconde administration.

Pour Frank Vandenbroucke, les ministres belges de la Santé ont en fait suivi mercredi l’avis du Conseil supérieur de la Santé. « Quand on ne dispose que de l’AstraZeneca pour vacciner, alors il ne faut pas hésiter, et l’utiliser. Mais si l’on a le choix entre plusieurs vaccins et que cela ne change rien à la vitesse de la campagne, alors on peut adapter ». L’avis du Conseil supérieur de la Santé sera publié dans la journée de jeudi, selon le ministre.

À lire aussi En deux mois, le vaccin AstraZeneca est passé de «réservé aux jeunes» à «réservé aux aînés» (infographie) À lire aussi Le vaccin AstraZeneca limité aux plus de 55 ans: toutes les questions qu’on se pose

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Pigeon Pierre, jeudi 8 avril 2021, 18:15

    philippe kupper: vous pouvez répéter votre message une 3ème fois si ça vous chante, ça ne changera rien! 30 cas de thrombose, dont 7 mortelles, pour 18.000.000 de doses administrées en Grande-Bretagne, soit 0,00004 % de probabilité. Combien de thromboses aurait-on déplorées si ces 18.000.000 de personnes n'avaient pas été vaccinées? Réfléchissez... Si vous n'avez pas envie d'être vacciné, tant pis pour vous. Mais gardez vos arguments fallacieux pour vous...

  • Posté par philippe kupper, jeudi 8 avril 2021, 15:05

    Les + de 55 ans vaccinés par ce truc auront donc la chance d'être des dommages collatéraux et de recevoir un ticket "Vegetable for Live" distribué gratuitement par ce gouvernement . Question : est il pire de mourir de ce virus ou de finir sa vie comme une plante ?

  • Posté par massacry olivier, jeudi 8 avril 2021, 22:47

    Vos neurones ont pourtant déjà reçu ce ticket apparemment.

  • Posté par Van Obberghen Paul, jeudi 8 avril 2021, 16:36

    C'est du tout grand n'importe quoi. Avec des types comme vous, on aura les restos, cinémas, théatres fermés à perpette. Merci pour votre non-contribution à faire avancer les choses. En ce qui me concerne (58 ans), AstraZeneca ou autre, ça ne viendra pas un jour trop tôt.

  • Posté par Ask Just, jeudi 8 avril 2021, 15:11

    Et savez vous que le risque que le virus vous convertisse en plante est environ 1000X plus élevé qu'avec le vaccin? Car oui, le Covid cause, lui, fréquemment des thromboses, une de ses causes de létalité. Mais bon, les antivax n'ont jamais été très bons en math, plutôt champions en trouille. Le problème est qu'on les écoute bien trop dans ce pays, au lieu de les laisser se gérer en adultes qu'ils sont supposés être et laisser la liberté aux autres de choisir

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko