Coronavirus: le bilan chiffré de la troisième vague (infographie)

Coronavirus: le bilan chiffré de la troisième vague (infographie)

Alors que depuis fin février/début mars, les courbes étaient clairement dans une phase ascendante, plusieurs éléments laissent penser que la situation est en train de s’inverser.

Côté contaminations, une accalmie se dessine. Le nombre moyen de cas quotidiens sur base des derniers chiffres consolidés (4 avril) est redescendu à 4.244, ce qui représente une baisse de 12 % par rapport à la période de référence précédente. Le nombre de nouvelles contaminations avérées est en baisse dans toutes les provinces, à l’exception de celles du Liège (+8 %) et du Luxembourg (+6 %). Depuis le début de l’épidémie, 908.212 contaminations ont été comptabilisées en Belgique.

Il est probable que le pic de cette troisième vague ait été franchi fin mars, sur le front des chiffres officiels de contaminations.

Le pic du nombre moyen d’admissions est peut-être, lui aussi, franchi. On est aujourd’hui redescendu à une moyenne de 259 entrées. Et ce malgré la poussée de fièvre du jour à 332, déjà incluse dans cette moyenne. La tendance pourrait donc s’être inversée, comme pour le nombre de cas. Mais l’usage du conditionnel reste de mise : les chiffres des prochains jours permettront de lever cette incertitude.

Au niveau de l’occupation des lits de soins intensifs, en revanche, toujours pas de trace d’un pic.

Aujourd’hui, la courbe d’occupation des soins intensifs en Belgique poursuit donc sa hausse constante entamée il y a un bon mois. Le taux d’occupation des lits de soins intensifs est de 46 % pour le pays, il varie de 35 % à Liège à 54 % à Namur.

Pour rappel, lors de la première vague, 1.285 lits de soins intensifs ont été occupés simultanément, au maximum. On n’en est plus si loin.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous