Accueil Culture

Françoiz Breut Flux flou de la foule

30 Février-PIAS.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 1 min

On retrouve dans ce septième album cette petite musique de chambre douce, ces textes d’une grande sensibilité et ces mélodies pop finement tricotées. La production signée Marc Mélia a beau être plus électro, le cœur ici bat de façon organique, les corps s’entremêlant en repoussant le béton et le manque de lumière. Entre une nuit polaire et un corps flottant dans un lac, Françoiz nous invite à rêver, à nous évader de cette jungle urbaine qui nous étouffe et nous étreint. Ces « Dérives urbaines dans la ville cannibale » ne sont pas sans amour et nous font malgré tout beaucoup de bien…

Le site de l’artiste.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs