Accueil Économie

Voiture électrique: quelles solutions pour recharger et à quels prix?

Selon le dispositif choisi, la recharge d’un véhicule électrique revient trois ou quatre fois moins cher qu’un plein de carburant classique. De la simple prise de garage à la borne ultra rapide au bord de l’autoroute, petite halte auprès des différentes installations existantes.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Leur présence sur les routes du royaume est encore rare, mais elle gagne incontestablement du terrain. Les immatriculations de voitures électriques ont continué de s’accélérer entre 2019 et 2020, avec un bond de 70 %, quand celles de leurs consœurs thermiques ralentissaient sensiblement. Le pourcentage est impressionnant, les chiffres absolus un peu moins, ils restent en effet faibles : 14.987 électriques immatriculées en 2020 contre 223.499 essence. Il n’empêche, la tendance poursuit son cours et avec elle une grande question dans la tête des potentiels acheteurs : comment alimenter la nouvelle auto ? La réponse nécessite d’abord une petite adaptation du champ lexical : exit les litres, les pleins et le carburant, on parle désormais de kilowatt/heure, de borne et de vitesse de recharge.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

49 Commentaires

  • Posté par Albin S. Carré, jeudi 15 avril 2021, 15:50

    Avec un véhicule hybride, il faudrait passer son temps à recharger tous les 40 km! Pour les longs trajets, aucun intérêt sauf fiscal pour le moment...

  • Posté par Kestemont Édouard, jeudi 15 avril 2021, 13:40

    "on parle désormais de kilowatt/heure" en fait kilowatt * heure: un kW pendant 1 h

  • Posté par Breny Bernard, mercredi 14 avril 2021, 14:37

    on lit partout que rouler à l'électricité revient moins cher que rouler à l'essence ou au diesel. dans cet article, par exemple : "L’avantage, c’est le prix : 3 à 4 euros pour 100 kilomètres en moyenne. A la grosse louche, c’est quasi deux fois moins que l’équivalent en essence.". ça, c'est lorsqu'on recharge chez soi, en utilisant l'électricité domestique. un peu comme si on roulait au mazout de chauffage, cad avec une énergie exempte des accises liées aux véhicules. mais ne nous faisons pas d'illusion : si le concept se généralise, des moyens seront mis en oeuvre pour compenser cette perte financière pour l'état. d'ailleurs, si recharges rapides aux bornes, le prix n'est plus du tout le même, comme repris dans l'article : « Le réseau le plus rapide est Ionity. Là, la voiture est chargée en un instant. Mais on va être entre 18 et 35 euros pour une recharge. C’est quasiment le même prix qu’un plein ». donc, quatre fois plus cher ! or, pour un voyage un peu long, il faudra bien y passer. par ailleurs, les prix aux bornes fluctuent fort, et dépendent d'ailleurs de la concordance des marques, voiture et borne. il n'y a pas de maximum imposés, et on peut se douter que lorsque tout le monde aura sa voiture électrique, nous serons pieds et poings liés. petite remarque technique : "exit les litres, les pleins et le carburant, on parle désormais de kilowatt/heure, de borne et de vitesse de recharge." l'énergie consommée se définit en kilowatt fois heure, pas en kilowatt par heure ! les kilowatt, c'est la puissance, comme pour le thermique (ou chevaux) les kilowatt.heure, c'est l'énergie consommée : puissance fois nombre d'heures, qui correspond aux litres consommés.

  • Posté par D Marc, lundi 12 avril 2021, 12:24

    Il y a près de 50 ans (1973) j'ai écrit mon mémoire de fin d'étude sur "L'utilisation des véhicules électriques". Je pourrais réécrire cette étude et recopier la même conclusion : le développement du véhicule électrique dépend de la capacité du stockage de l'énergie. La première automobile ayant dépassé le 100km/h était la "Jamais contente", un VE sans aucune autonomie. Aujourd'hui, on trouve des VE d'une autonomie annoncée de 400km pour le prix aux alentours de 80.000€. L'autonomie réelle n'est jamais celle annoncée si on roule sur autoroute, avec les phares, la radio, le chauffage, ... Je dispose d'un petit VE que j'utilise pour les déplacements courts (5-10km) ce qui oblige d'avoir la possibilité d'une recharge à domicile et de pouvoir compter sur un véhicule thermique (diesel) pour les "vrais" déplacements. Ceux qui rèvent d'acheter d'une mobilité tout électrique sont des utopistes.

  • Posté par Esquenet Alexandre, mardi 13 avril 2021, 20:24

    400 km avec le kona 64 kWh pour 50 000 euro.

Plus de commentaires

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs