Accueil Sports Football Football belge Anderlecht

Vincent Kompany avant le Topper: «Si je pouvais choisir, je préférerais affronter Bruges dix fois d’affilée»

Le Sporting d’Anderlecht reçoit le FC Bruges pour un Topper décisif dans la course aux Playoffs 1 pour les Mauves.

Temps de lecture: 2 min

A la veille de son 35e anniversaire, Vincent Kompany s’est projeté dans la préparation du « Topper » de dimanche où, hormis Hannes Delcroix et Hendrik Van Crombrugge, ses blessés de longue date, il pourra compter sur la totalité de ses forces vives. Et notamment sur Josh Cullen, qui revient pour l’occasion de suspension mais n’est pas certain de récupérer sa place au sein d’un onze de base qui commence tout de même à se stabiliser. Et donc à être plus rentable en vue du « money-time ».

« Je ne suis pas forcément adepte de ce concept d’équipe-type, explique-t-il. Dans mon groupe, il y a 35 joueurs dont 18 sont issus de notre académie. Avec un groupe aussi jeune, je ne raisonne pas en termes d’équipe A ou d’équipe B. Tout le monde est stimulé de la même manière peut recevoir sa chance et là, le focus est sur la visite de Bruges qui sera capitale pour la fin de la saison mais aussi pour l’évolution de mes joueurs. Dans ce genre de match qui dépasse toujours le concept du simple affrontement, il n’est pas difficile de parvenir à motiver les joueurs, a fortiori quand ils gardent en mémoire le 3-0 du match aller. Si je pouvais choisir, je préférerais qu’on affronte Bruges dix fois d’affilée. »

Balayé 3-0 au stade Jan Breydel en octobre dernier, Anderlecht n’y avait guère fait illusion. Depuis, et même s’ils ne boxent pas encore dans la même catégorie, le fossé s’est quelque peu résorbé entre les deux mastodontes du football belge. Si Anderlecht a la fougue de sa jeunesse à avancer comme argument massue, Bruges, de son côté, peut s’appuyer sur une solidité générale, que ce soit au niveau de son expérience ou de sa taille.

« Bruges est l’équipe dont la moyenne de taille est la plus grande et qui joue aussi le plus avec de longs ballons, ce qui est parfaitement compréhensible au vu du profil de leurs joueurs. A nous de trouver la parade avec nos petits formats même si le problème ne concerne pas uniquement ce match : on y a été confrontés toute la saison. Malgré tout on s’appuie sur la 2e meilleure défense de l’élite. Ce n’est pas une question de taille, c’est plutôt une question d’intensité, de nombre. Ce sont souvent les petits castors qui font tomber les plus grands arbres… »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Anderlecht

Julien Duranville, sur les traces de Doku

À 16 ans, Julien Duranville a fait impression à Bruges dimanche. Une première réussie pour un adolescent sur qui on compte beaucoup à Anderlecht pour les années à venir. Pour l’équipe A et pour les finances.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb