Accueil Société

Le régulateur européen examine des cas de caillots sanguins avec le vaccin Johnson & Johnson

L’EMA a indiqué que sa commission pour la sûreté avait « lancé une étude » destinée « à évaluer des informations sur des incidents thrombo-emboliques » concernant des personnes ayant reçu le vaccin.

Temps de lecture: 2 min

Le vaccin de Janssen (Johnson & Johnson) contre le covid fait l’objet d’un examen spécifique de l’Agence européenne du médicament (EMA) pour des cas thrombo-emboliques signalés après son administration, a annoncé l’Agence vendredi.

Quatre cas graves de caillots sanguins inhabituels associés à un faible taux de plaquettes sanguines lui ont été rapportés. L’un est survenu lors d’un essai clinique et les trois autres dans le cadre de la vaccination aux États-Unis. Un de ces cas a été mortel.

Actuellement, le vaccin Janssen n’est utilisé qu’aux États-Unis, dans le cadre d’une autorisation provisoire. Sa mise sur le marché dans l’Union européenne a été autorisée le 11 mars dernier, mais son déploiement n’a pas encore débuté. Le Janssen est particulièrement attendu dans les prochaines semaines par les autorités parce qu’il ne nécessite qu’une seule dose.

L’examen actuel ne signifie pas qu’il existe un lien causal entre le vaccin et les cas thrombo-emboliques observés, note l’EMA. Son Comité d’évaluation des risques en pharmacovigilance (PRAC) poursuit ses examens et devra décider si des restrictions sont nécessaires, notamment une mise à jour des informations sur le produit.

Dans le cas du vaccin AstraZeneca, l’EMA a reconnu ce mercredi un lien entre l’administration du vaccin et des cas très rares de formation de caillots sanguins inhabituels associés à des plaquettes sanguines basses, désormais répertoriés comme « effets secondaires très rares ». Dans l’attente d’informations plus précises de l’Agence, la Belgique a suspendu l’administration de l’AZ ces quatre prochaines semaines chez les moins de 56 ans.

À lire aussi En deux mois, le vaccin AstraZeneca est passé de «réservé aux jeunes» à «réservé aux aînés» (infographie)

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Raspe Eric, samedi 10 avril 2021, 11:16

    Quatrième vaccin dressé contre la protéine S du virus. Quatrième vaccin qui cause des thromboses atypiques. Cela commence à faire beaucoup. Ne serait-ce pas cette fameuse protéine S qui les cause, ces thromboses atypiques puisqu'elles apparaissent également chez les malades atteints de la maladie naturelle? Vu sous cet angle, les conséquences sur la stratégie vaccinale seront différentes. Il faudra comparer la prévalence de ces thromboses chez les malades à celle observée avec les quatre vaccins pour juger si la balance bénéfice risque est favorable. Et ne pas craindre son ombre et ne donner le vaccin qu'aux plus âgés.

  • Posté par Pablos Gino, vendredi 9 avril 2021, 23:35

    Bin ouais ,si on devait prendre en considération toutes les contres indications qui se trouvent sur les notices des médicaments que nous prenons on en prendrait aucun. Les médocs ils faut les prendre quand c'est vraiment utile ,le reste est une question de choix personnel.

  • Posté par Vigneron Anne, vendredi 9 avril 2021, 19:11

    dans quelques années, nous verrons fleurir les cancers mais ça, c'est du long terme...et il faut bien mourrir de quelques choses.

  • Posté par Raspe Eric, samedi 10 avril 2021, 11:18

    Avez-vous vigneron une quelconque évidence scientifique pour étayer vos propos. Non? Alors ferez-là et disparaissez. Au plaisir de ne plus lire vos inepties répétitives.

  • Posté par massacry olivier, vendredi 9 avril 2021, 23:40

    Mais on en voit fleurir un à chacun de vos post....

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko