Accueil Monde Union européenne

Vaccinations: l’Europe va négocier l’achat d’1,8 milliard de doses efficaces contre les futurs variants

C’est ce qu’a indiqué à plusieurs agences de presse une source à la Commission européenne.

Temps de lecture: 2 min

L’UE va lancer une négociation pour commander 1,8 milliard de doses supplémentaires de vaccins dits de « 2e génération » contre la Covid-19, efficaces contre les futurs variants du coronavirus, a indiqué à plusieurs agences de presse une source à la Commission européenne.

À lire aussi En deux mois, le vaccin AstraZeneca est passé de «réservé aux jeunes» à «réservé aux aînés» (infographie)

Soucieux d’anticiper la vaccination des enfants et adolescents, mais aussi l’émergence de variants contre lesquels les vaccins actuels seraient inefficaces, l’exécutif européen veut conclure un contrat avec un fabricant unique, pour l’achat ferme de 900 millions de doses, assorti d’une option pour 900 millions supplémentaires, avec un calendrier de livraisons mensuel et contraignant qui débuterait dès cette année et se poursuivrait en 2022 et 2023. Cela s’ajouterait aux 2,6 milliards de doses déjà commandées par l’UE et qui doivent être livrées aux Vingt-Sept cette année et l’an prochain.

L’objectif est d’anticiper l’émergence de variants du nouveau coronavirus, contre lesquels les vaccins actuellement administrés pourraient s’avérer impuissants --ce qui nécessiterait de déployer des vaccins de nouvelle génération modifiés en conséquence.

Production européenne

La nouvelle négociation « se base sur l’expérience des huit derniers mois, sur la manière d’écrire un contrat solide et de s’assurer qu’on a la bonne capacité de production - car on sait que c’est là que le bât blesse », insiste-t-on du côté de la Commission.

À lire aussi Thierry Breton: «On peut atteindre l’immunité collective même sans AstraZeneca»

Ce nouveau « contrat d’achat », qui n’implique aucun investissement en amont pour financer la recherche et développement, prévoira « une production de base en Europe avec priorité pour l’Europe », afin de « maîtriser la chaîne de production sans être dépendant de l’étranger » pour les ingrédients nécessaires, indique encore cette source.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Dupont Vincienne, dimanche 11 avril 2021, 1:29

    Wow, le franc est tombé, dirait-on. A vérifier.

  • Posté par De Ronde Michel, samedi 10 avril 2021, 12:21

    Formidable, on pourra tous, nourrissons, enfants, adolescents, adultes, vieillards, se faire vacciner tous les 6 mois pendant 2 ans. Et a-t-on pensé à vacciner nos animaux de compagnie, voire nos animaux de production ? Il n’est pas trop tard pour investir dans l’industrie pharmaceutique !

  • Posté par Trevisan Lucio, vendredi 9 avril 2021, 22:03

    Il y a intérêt à choisir le BON vaccin, y mettre le prix et rédiger un contrat en béton !

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, samedi 10 avril 2021, 12:40

    Mr. Trevisan, concernant les deux derniers points, cela devrait être possible sans trop de problème. Par contre, pour le premier point, cela reste beaucoup plus "complexe"... Une technologie à ARN messager semble maintenant le "bon choix" ; quant au fournisseur, CureVac ou BioNTech ? Ou un autre encore ? Pas simple.

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une