Accueil Société

AstraZeneca: après les caillots, l’AEM enquête sur des problèmes de vaisseaux sanguins

L’Agence européenne des médicaments a indiqué vendredi enquêter sur d’éventuels liens entre le vaccin AstraZeneca et des cas d’hyperperméabilité de vaisseaux sanguins.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Après avoir admis cette semaine qu’il existait de rares effets secondaires sous forme de caillots sanguins, l’Agence européenne des médicaments (EMA) a indiqué vendredi enquêter sur d’éventuels liens entre le vaccin AstraZeneca et des cas de problèmes de vaisseaux sanguins, appelés syndrome de fuite capillaire.

L’EMA a indiqué étudier cinq cas de syndrome de fuite capillaire, « caractérisé par la fuite de liquide des vaisseaux sanguins, causant le gonflement des tissus et une chute de la pression sanguine ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

22 Commentaires

  • Posté par firre genevieve, dimanche 18 avril 2021, 14:12

    Bonjour, Je ne suis pas médecin, ni infirmière, ni dan le monde médical quel qu'il soit. Mais dans ma profession j'ai eu l'occasion de rencontrer des jeunes femmes ( la trentaine) . . . moins de 50 ans en tous les cas, qui avaient eu une ''thrombose'' . . . A cause du cocktail détonnant ''pilule /cigarette'' et de cela, on n'en parle pas non plus Ne faudrait-il pas chercher dans ces domaines là pour les problèmes de vaccins anti - covid ? avant de faire peur à toute la population ? . . . je ne sais pas, je suggère

  • Posté par Fontesse Philippe, samedi 10 avril 2021, 13:29

    Pourquoi parle t'on de l'Astrazeneca et de Johnson, les autres vaccins ont aussi eu des cas de trombose après injection mais là, bouche cousue. Quand les intérêts financiers rentrent en compte, on dénigre tous les concurrents et on y met les projecteurs. Pendant ce temps, on est libre de faire ce qu'on veut. Pour rappel, Pfizer avait un taux d'environ 90 %, suite au taux annoncer par la concurrence, il passe à environ 96%. Alors qui croire, est ce bien dû au vaccin les trombose ou à un autre critère. maintenant on sort qu'il pourrait avoir des problèmes pour les vaisseaux sanguins. Encore une fois, on a créé ces vaccins et diffusés ceux ci en peu de temps par rapport aux autres vaccins alors aucun recul. Je connais plusieurs personnes qui ont eu le Pfizer, avec comme conséquences après la première dose: fatigue 1 ou 2 jours et après la deuxième dose : forte fatigue pendant plus d'une semaine et des symptômes grippaux. Mais on a besoin de ces vaccins si on veut vivre comme avant, on a plusieurs solutions, soit on fait un vaccin et on n'a pas ou peu de réaction après celui ci, soit on fait un vaccin et on y reste, soit pas de vaccin et on attrape le virus avec la mort à la fin ou un séjour en soin intensif ou encore aucun symptôme. Personne ne sait comment son corps va réagir ni celui d'un autre.

  • Posté par RC Peeters, samedi 10 avril 2021, 12:45

    Quand un médecin français , Bernard Kron, membre de l'Académie de Chirurgie, vice-président de l' Association des anciens Internes des Hôpitaux de Paris, ose enfin dire qu'il faut soigner. Le Doliprane est toxique et tue bien plus que l'Ivermectine ou l'hydroxychloroquine ! On a tué des gens, et on CONTINUE à les tuer ! On refuse de traiter les malades du Covid. https://vk.com/video444549918_456239378

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, samedi 10 avril 2021, 18:28

    Correctifs : "que ce sont les "big pharma" qui l'ont produit" * ; et "Ce qui n'enlève rien à l'utilité des vaccins" *

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, samedi 10 avril 2021, 14:46

    Quant à vous "RC Peeters", voilà un autre "os à ronger" pour vous : la "colchicine". Mais attention, cette dernière a aussi des "effets secondaires" potentiels (les personnes soignées pour la "goutte" connaissent). [https://www.icm-mhi.org/fr/salle-presse/nouvelles/colchicine-reduit-risque-complications-liees-covid-19]. Vous voyez, on ne "refuse" pas de traiter les malades du Covid-19. On cherche, et dans tous les sens. Ce qui n'enlève en rien l'utilité des vaccins.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs