Accueil Belgique

Un Boum 2 se prépare: «Il est trop tôt», dit la ministre Verlinden

Les organisateurs de l’« événement » du bois de la Cambre veulent en mettre un nouveau sur pied. Annelies Verlinden, ministre de l’Intérieur, trouve que c’est prématuré.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Le souvenir de « la Boum » du 1er avril et des affrontements entre jeunes et policiers est encore bien vivace dans les esprits que, déjà, son organisateur, le collectif l’Abîme, laisse entendre qu’un deuxième rassemblement pourrait être organisé dans le bois de la Cambre le 1er mai. Ce vendredi, 6.000 personnes se sont déjà inscrites à l’événement sur Facebook tandis que 13.800 autres se disent intéressées. Comment la ministre CD&V de l’Intérieur, Annelies Verlinden, voit-elle les choses ? Compte-t-elle autoriser le rassemblement ?

« Je suis bien consciente que, pour beaucoup de personnes, notamment les jeunes, la crise du covid-19 dure depuis trop longtemps », réagit la ministre. « Les jeunes veulent sortir, rencontrer leurs amis et organiser des fêtes. Cependant, la situation épidémiologique ne permet malheureusement pas pour le moment de se rassembler en grand nombre. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs