Accord social pour la restructuration chez ExxonMobil Diegem

ExxonMobil avait annoncé en octobre son intention de supprimer 320 emplois en Belgique. Le siège de Diegem était le plus durement touché par cette restructuration. En octobre, 201 postes étaient menacés. Après la phase d'information et de consultation de la procédure Renault, leur nombre a été réduit à 150.

Après de longues négociations, un plan social a été conclu entre syndicats et direction. "Il se base sur trois piliers: des départs volontaires, un accord de transition (prépension, ndlr) et des licenciements", explique Dalila Maïzi de l'ACLVB. "Nous avons réussi à rendre le départ volontaire ouvert à tous et ce dans des conditions favorables de la convention collective pétrolière." De nombreux travailleurs auraient manifesté de l'intérêt pour le départ volontaire.

Les syndicats n'ont pas reçu de sécurité d'emploi pour le reste des travailleurs. "La durée du plan social a été limitée par la direction à la fin de 2021. Il n'y avait absolument aucune place pour la négociation pour cela", a déclaré Mme Maïzi. "Nous nous attendons à ce qu'il y ait d'autres restructurations chez ExxonMobil dans les années à venir."

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous