Accueil Société Enseignement

Bâtiments scolaires: «Cette nouvelle clé reste inéquitable pour le réseau libre»

Le Segec reconnaît plusieurs améliorations quant à la nouvelle répartition de l’enveloppe européenne destinée aux bâtiments scolaires. Mais à l’instar du CDH, l’enseignement catholique pointe « des zones d’ombre à éclaircir. »

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

La hache de guerre ne semble pas tout à fait enterrée quant à l’épineuse question des bâtiments scolaires. L’accord pris jeudi par le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles allumait pourtant l’espoir d’une bataille plutôt que d’une guerre entre les réseaux d’enseignement. Après moult discussions en interne et arguments largement diffusés par voie de presse, le ministre du Budget et des Bâtiments scolaires, Frédéric Daerden, est revenu sur sa décision d’accorder 58,6 % des 230 millions de la manne européenne au seul réseau WBE (Wallonie-Bruxelles enseignement) qui scolarise 15 % des élèves. Une épure initiale jugée « inacceptable » par le secrétariat général de l’enseignement catholique (Segec).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Smyers Jean-pierre, samedi 10 avril 2021, 18:08

    De plus, l'enseignement catholique peut se permettre une sélection de qui elle veut bien accueillir dans ses salles de cours. Malsain, inégalitaire, et parfaitement hypocrite.

  • Posté par Nivaille , samedi 10 avril 2021, 10:17

    l'enseignement libre CATHO à bénéficié des largesses orchestrée par les deux précédentes ministres cdh. Allez visiter les ensembles scolaires catholiques, vous observerez que rien ne manque au niveau des infrastructures.

  • Posté par Lemaire Denis, samedi 10 avril 2021, 10:12

    Jérémiades habituelles du père Michel, ça devient énervant

  • Posté par Intjigejlis Gérasimos, samedi 10 avril 2021, 8:17

    A qui appartiennent les bâtiments de l'école libre ? Donc, après avoir, au nom de la liberté de choix laissée aux parents d'inscrire leurs enfants dans une école autre que celle de l'Etat, payé les professeurs, tous, payés le fonctionnement, payé........il faudrait qu'en plus l'Etat débourse l'argent des impôts pour donner une plus-value à des bâtiments privés !! Là j'ai difficile à comprendre. J'aurais pu avoir une maison gratuite mais je n'aime pas et donc j'en achète une autre et, par la suite, je demande à l'Etat de me payer les charges et les rénovations. Mais cela vient des impôts payés par les parents concernés me direz-vous. Oui sauf que l'existence de plusieurs réseaux génère un surcoût, une concurrence malsaine et un "marché" scolaire. Rien qu'en heure/cours : une heure de religion pour au moins quatre heures de rel-morale. Qu'ils fassent don de leurs bâtiments alors.

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs