Accueil Sports Football Football belge Standard

Double buteur dans la victoire du Standard à Eupen, Selim Amallah n’est pas totalement satisfait de son match: «Je ne retiens que mes deux buts…»

Selim Amallah est décidément très inspiré dès qu’il est appelé à se produire au stade du Kehrweg. Vingt-sept jours exactement après avoir offert aux siens, au prix d’un but splendide, la qualification pour la finale de la Coupe de Belgique, l’international marocain a remis vendredi soir le Standard dans le bon sens de la marche en inscrivant les deux premiers buts d’un succès importantissime qui pourrait ouvrir grandes les portes des Playoffs 2.

Temps de lecture: 2 min

«  Je me demande si je ne serai pas à Eupen la saison prochaine », dit-il en ponctuant sa phrase d’un grand sourire. « On avait pourtant mal débuté ce match mais on a su concrétiser nos actions et être efficace devant le but… »

La dernière fois où Eupen avait encaissé quatre buts sur sa pelouse, c’était le 6 janvier dernier face à Genk (1-4). Le Standard a fait mieux encore, vendredi, que l’équipe limbourgeoise qu’il retrouvera le 25 avril en finale de la Coupe de Belgique, en trouvant à quatre reprises également l’ouverture mais ne concédant aucun but.

Parce que Selim Amallah est passé par là, en ouvrant le score juste avant la mi-temps et en doublant la mise pour permettre au Standard de vivre une fin de rencontre très tranquille, à l’inverse de l’entrée en matière d’une équipe liégeoise qui n’y était pas. « Je ne me l’explique pas », confie l’ancien joueur de Mouscron. « On a eu du mal à entrer dans le match, alors qu’on devait agir et pas réagir… »

Avec 8 buts inscrits désormais à son actif, Selim Amallah est redevenu le meilleur buteur du Standard en championnat. Mais cela n’était pas suffisant, hier, pour faire son bonheur. « De ce match, je retiens juste mes deux buts car pour le reste, j’ai eu beaucoup de déchet dans mon jeu », dit-il. « Je ne suis pas content de moi, mais j’ai pu aider l’équipe et c’est ce que je vais retenir… »

Mbaye Leye approuvait l’autocritique : « Selim il est très exigeant. Parce qu’il voyait que c’était difficile de rentrer dans le match et qu’il avait du mal en première période, il s’est énervé contre lui-même. Mais il a prouvé en deuxième mi-temps qu’il avait du caractère. »

En attendant, voici le Standard plus que jamais en course pour les Playoffs 2. « On y sera », assure Amallah. « On va jouer le dernier match face au Beerschot à 100 %. Quand on prend beaucoup de plaisir sur le terrain, c’est un autre Standard que quand on cogite parce que ça va moins bien… »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Standard

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb