France, Allemagne, Pays-Bas...: la situation des pays voisins face au coronavirus

France, Allemagne, Pays-Bas...: la situation des pays voisins face au coronavirus

La France a entamé samedi deux semaines de vacances scolaires confinées, sans déplacements entre régions, avec couvre-feu à 19H00 pour tout le monde, dans l’espoir de freiner l’épidémie pendant que la vaccination, toujours chaotique, accélère.

Pour la seconde année consécutive, les vacances de printemps ont un goût de confinement, même si celui de 2021 permet de s’aérer plus d’une heure et laisse ouverts les parcs, jardins et plages.

Samedi, plus de 5.769 patients atteints par le virus étaient soignés dans ces services, sur une capacité actuelle portée à 8.000 lits de réa toutes pathologies confondues. Le bilan des décès continue de grossir, avec 301 morts comptabilisés dans les hôpitaux à la date de vendredi, et un total (98.395) qui rapproche la France de la barre des 100.000 morts, déjà dépassée en Italie ou au Royaume-Uni. En 2021, environ 340 malades du Covid-19 sont décédés chaque jour en moyenne.

Rare signe encourageant, avant même la fermeture des écoles, la circulation du virus a continué de progresser la semaine dernière, mais de manière moins rapide que les précédentes, «ce qui peut témoigner d’un ralentissement», a relevé Santé publique France.

Pays-Bas

Entre vendredi matin et samedi matin, 7.725 nouvelles infections coronaires ont été enregistrées aux Pays-Bas. Ce chiffre est supérieur à la moyenne des sept derniers jours, qui est maintenant de 6.770.

Après plusieurs jours de baisse du nombre de nouvelles infections, peut-être en raison des vacances de Pâques, la moyenne hebdomadaire est repartie à la hausse vendredi. Cette augmentation se poursuit, avec 47.387 nouveaux cas au cours des sept derniers jours. La plupart des infections sont enregistrées dans la région de Rotterdam.

Dans les hôpitaux néerlandais, on a constaté une légère diminution du nombre de patients atteints de corona. Ils traitent actuellement 1.704 personnes à cause du COVID-19, la maladie causée par le coronavirus. C'est sept de moins que le vendredi, seize de moins que le jeudi et le mercredi, le nombre a diminué de 55. Au cours des trois jours précédents, le nombre de patients atteints de corona avait augmenté de près de deux cents.

Allemagne

En Allemagne, le gouvernement va durcir la semaine prochaine la législation de lutte contre la pandémie, pour pouvoir imposer des restrictions à l’ensemble du pays. Cette réforme permettra de passer outre, si nécessaire, les résistances locales.

«Le but est de créer des règles nationales uniformes», a expliqué une porte-parole de la chancellerie, Ulrike Demmer.

Belgique

Le nombre d’admissions dans les hôpitaux est en baisse par rapport à la semaine passée, mais la pression augmente sur les soins intensifs où l’on dénombre un total de 925 lits occupés, soit une augmentation de 15 %.

Les décès sont toujours à la hausse avec une moyenne de 41 personnes décédées par jour. Il s’agit d’une hausse de 47 %.

Comme les hospitalisations, le nombre de nouvelles infections diminue chaque jour avec une moyenne de 3.594 contaminations toutes les 24h.

La Belgique est, grâce à une accélération des vaccinations - «très importante» en Wallonie et en Flandre - s’est hissée dans le top dix des pays européens ayant administré au moins une dose à la population âgée de 18 ans et plus (soit 16,6%), selon les derniers chiffres du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous