Accueil Société

Coronavirus: Vandenbroucke évite de parler de réouverture de l’horeca mais donne un espoir pour les voyages

Invité du journal de la chaîne de télévision privée VTM à trois jours d’une nouvelle réunion du comité de concertation, il a souligné que la situation sanitaire restait sérieuse, même si le nombre de nouvelles contaminations au Sars-CoV-2 et d’hospitalisations était en baisse.

Temps de lecture: 2 min

Le ministre de la Santé publique, Frank Vandenbroucke, n’a pas voulu s’exprimer dimanche sur une possible réouverture du secteur de l’horeca au 1er mai mais a laissé entrevoir un possible allègement de l’interdiction des voyages non essentiels en vigueur jusqu’au 18 avril prochain.

Invité du journal de la chaîne de télévision privée VTM à trois jours d’une nouvelle réunion du comité de concertation, il a souligné que la situation sanitaire restait sérieuse, même si le nombre de nouvelles contaminations au Sars-CoV-2 et d’hospitalisations était en baisse.

« Nous ne devons pas jouer au poker avec la capacité de nos hôpitaux. Cela met en danger les soins de santé pour tout le monde », a répété M. Vandenbroucke (Vooruit) à plusieurs reprises. Actuellement, il n’y a que 114 lits intensifs disponibles dans notre pays. « C’est encore beaucoup trop risqué », a-t-il souligné.

Mais il s’est refusé d’indiquer si la réouverture prévue des entreprises de l’horeca le 1er mai serait remise en question, comme l’a suggéré le commissaire fédéral corona, Pedro Facon. Le ministre a souligné qu’une telle réouverture devrait principalement se faire « en toute sécurité », afin d’éviter toute surcharge des hôpitaux.

L’interdiction des voyages non essentiels vers d’autres pays de l’Union européenne expire en principe dimanche prochain, le 18 avril.

M. Vandenbroucke a laissé entendre dimanche que cette mesure, contestée par l’UE, ne serait pas prolongée. « Mais il y aura des contrôles et des sanctions pour les personnes revenant d’une zone rouge sans se faire tester », a-t-il prévenu.

À lire aussi Vaccination en Belgique: les disparités Nord-Sud se creusent

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

52 Commentaires

  • Posté par noel lelon, lundi 12 avril 2021, 0:27

    Merci à FVDB pour sa gestion pragmatique et responsable. Tous, absolument tous les pays voisins prennent des mesures difficiles mais nécessaires pour lutter contre la pandémie. Normal d’ouvrir les écoles et d’autres activités indispensables, où souvent on ne vend rien, plutôt que d’ouvrir le superflu. Non ? Il faut donner un avenir à la jeunesse. Par ailleurs, tout ceci doit déboucher sur de nouveaux mécanismes de solidarité interpersonnelle avec une juste répartition des richesses. On a droit à la solidarité d’autrui quand on est soi-même solidaire avec les autres...

  • Posté par Morgenthal Jean-Claude, dimanche 11 avril 2021, 19:53

    Un couple de connaissances de 45 ans est parti s'établir au Sénégal pour au moins 1 an. 2 semaines après leur arrivée ils ont reçu une convocation à se faire vacciner et il y avait une file devant le bureau de vaccination. Et la situation la bas est bien moins grave qu'ici. Recherchez les erreurs. J'ai 67 ans , diabétique, et j'attend toujours en Belgique. Va t'il falloir que je prenne l'avion vers Dakar alors qu'il y a un centre de vaccination juste devant chez moi ?

  • Posté par Joute Dodo, lundi 12 avril 2021, 0:18

    A vous de chercher les erreurs. Moi, j'ai trouvé au moins 3 erreurs en une minute. A vous, maintenant.

  • Posté par Vandenhaute Patrick, dimanche 11 avril 2021, 19:17

    Alors qu'il est chez les socialistes, c'est un discours digne des jésuites. VDB tu n'es plus crédible, on a a assez de tes discours moralisateurs.

  • Posté par DOMINIQUE SCHOLLAERT, dimanche 11 avril 2021, 20:52

    Pas mal de jésuites sont socialistes...voire Mitterand enterré religieusement....

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko